Pleine Lune du Wesak avec une éclipse de Lune : nous avons le droit d’exister juste parce que nous sommes des êtres divins ! (21H58 heure française)

La Pleine Lune du Taureau est le moment dans l’année ou le Christ et le Bouddha bénissent la terre. C’est un moment pour ressentir la compassion et méditer.

Cette année la Pleine Lune est associée à une éclipse de Lune à savoir que c’est un moment pour transformer en profondeur ce qui a trait à l’énergie lunaire : notre rapport à notre mère, à notre famille, notre créativité, notre rapport à nos émotions (dans les 15 prochains jours en préparation de l'éclipse solaire de la Nouvelle Lune)…

 

Tout cela sur un fond de recherche d’équilibre entre le donner et le recevoir.

 

Une des blessures majeures de l’humanité au-delà même des blessures fondamentales est la blessure d’existence. Cette blessure qui fait que nous croyons que pour justifier notre existence sur terre nous avons besoin de faire, de prouver, d’aider, d’être serviable…

 

Ceci est en lien vous l’avez deviné avec la culpabilité, ce venin insidieux qui peut s’immiscer partout et surtout là où on ne s’y attendait pas et nous couper de nous-mêmes!

 

Nous sommes des êtes divins et rien que pour cela nous avons le droit de nous aimer et d’être aimés.

Nous pouvons nous nourrir à notre essence et si nous avons envie, la partager, mais cela n’est pas un devoir que nous devons accomplir, plus une envie qui vient une fois que l’amour en nous est suffisamment présent !

 

Pour certains cette culpabilité pourra prendre la forme de la non autorisation à gagner de l’argent ou d’en gagner mais en travaillant tellement dur !

 

Pour d’autres elle viendra toucher la non autorisation à avoir un territoire, un espace à soi, chacun venant impunément empiéter dans leur territoire.

 

D’autres enfin accepteront une relation peu satisfaisante car finalement au fond d’eux ils se disent qu’ils n’ont pas le droit au bonheur.

 

Beaucoup d’évènements intra-utérins, généalogiques, ou de la petite enfance peuvent raviver cette blessure d’existence : une naissance après une fausse couche ou un avortement (je n’ai pas le droit de vivre quand l’autre est mort), des parents élevant leur enfant dans le devoir, des parents dont les enfants sont une extension d’eux-mêmes, une lignée spoliée, des migrations forcées, des abus…

 

N’attendons pas des autres qu’ils viennent nous nourrir pas plus que nous sommes obligés envers eux.

 

Comment nous nourrissons-nous ? Quelle est notre nourriture physique, intellectuelle et vibratoire ?

 

Je vous invite à une petite exploration de façon à vous nourrir par la vibration de votre voix (cf à la fin de ce bulletin). Lâchez votre écran de télé, bienvenus dans votre télé intérieure !

 

Comment pouvons-nous créer depuis notre centre? Utiliser la matière (le son, la terre, la peinture…) pour incarner notre créativité ?

 

S’il y a blocage, inhibition de l’action, demandons à notre inconscient dans les 15 prochains jours de nous apporter la lumière sur les sources de ce blocage ? Qu’est-ce qui a pu vous faire oublier que vous êtes un être créateur ?

 

Parallèlement à cela l’énergie du mental peut être très forte et connectée au mental supérieur pour nous aider à apporter des petites lumières sur nos ombres. Les flashs peuvent être nombreux en particulier ceux qui concernent nos schémas désuets et la source de nos blessures. Des guérisons en vue ! Youpi !

 

Je vous laisse maintenant en présence de votre voix et de votre âme…

Asseyez vous confortablement installés et le dos droit.

 

Relâchez votre périnée et contractez-le lentement plusieurs fois.

 

Puis à la prochaine contraction associez y le son OU et laisser le venir nourrir votre base…comme une sécurité intérieure que vous vous donnez à vous-même. Les lèvres sont en avant mais le son est comme attiré vers l’intérieur de vous, comme si vous vous passiez un baume sur le corps.

 

Prenez le temps qu’il faut…ensuite écoutez le silence plein qui vous nourrit vibratoirement.

 

Puis concentrez vous sur votre cœur et de là laissez émaner le son YAM. Vous le sentez s’appuyer au niveau du Thorax mais aussi entre vos deux omoplates, toujours en faisant partir le son depuis votre périnée.

 

Ressentez cet amour pour vous-même d’abord que vous pouvez ensuite si vous le souhaitez partager autour de vous.

 

Concentrez-vous sur l’espace entre vos deux yeux et à l’arrière de cet espace venez respirer dans votre crâne (diaphragme crânien) et laissez vibrer le son OM. Ressentez votre communion avec la source qui est vous, rien à chercher à l’extérieur.

 

Laissez vibrer le silence et vous nourrir à votre propre présence…et si vous pouvez prenez un temps de méditation...

 

Belle Pleine Lune!

Aspects astrologiques de la Pleine Lune :

 

Soleil conjoint Mars, Vénus Noeud Sud en Taureau opposé Lune Saturne Noeud Nord en Scorpion, sextile et trigone Neptune.

 

Pluton carré Mercure Uranus en Bélier

 

Ascendant Scorpion avec Pluton maître de l'ascendant en 2

 

Pleine Lune dans l'axe 6/12

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    leffeepapillon (jeudi, 25 avril 2013 23:22)

    J'adore merci ma belle :) (c'est caro)

  • #2

    Joelle Vergeot (vendredi, 26 avril 2013 09:56)

    Merci du fond du coeur chère petite soeur des Etoiles !

  • #3

    Jess (vendredi, 26 avril 2013 10:15)

    MERCI!

  • #4

    simone (vendredi, 26 avril 2013 14:37)

    Oui merci merci chère soeur! Reçois une pluie...d'étoiles! Avec amour!

  • #5

    taos (vendredi, 26 avril 2013 20:26)

    Merci beaucoup Ariane !

  • #6

    Ariane (vendredi, 26 avril 2013 23:40)

    Merci à tous pour vos messages d amour!Ariane

  • #7

    Elisabeth (lundi, 29 avril 2013 20:12)

    Merci pour tout Ariane!