Mercure rétrograde en Cancer puis en Gémeaux : une grande plongée dans les émotions d'enfance...

Bonjour à tous,

 

J’ai l’habitude qu’à l’abord de la boucle de rétrogradation de Mercure mes amis m’appellent pour me demander ce qu’il peut bien y avoir comme blocage planétaire en cours afin de se sentir rassurés et vérifier qu’ils ne sont pas fous, ce que je comprends fort bien !

 

Mais là j’ai trouvé ça particulièrement intense, également bien sûr dans mes consultations, alors j’ai cherché et décidé d’en faire un article.

 

Mercure est notre mode de pensée et de communiquer. Il est le messager de notre Soleil, de notre être essentiel. Associé à Hermes, il est le seul à pouvoir aller au ciel comme en enfer afin d’y apporter ses messages.

 

Lorsqu’il rétrograde il nous demande de plonger en nous pour revoir un domaine de notre vie, dépendant de notre thème.

 

Toutefois le ou les signes dans lequel se fait se passage sont similaires pour tous (Cancer Gémeaux donc cette fois-ci).

 

Cette rétrogradation a plusieurs phases :

 

- ici la première phase a démarré le 23 Mai. Il s’agissait de la phase de pré-rétrogradation nous laissant à voir un domaine de notre vie ou les modes de pensées habituels n’étaient plus de mise avec déjà les premières ébauches de ce que je vais décrire plus bas.

 

- La seconde phase, de rétrogradation à proprement parler a démarré le 7 juin avec la semaine d’avant une forme de patinage sur le même point appelé phase de stationnement.

 

Lors de cette phase vous avez pu sentir que rien ne se passait comme vous le souhaitiez. Il est possible aussi qu’un sujet émanant du passé soit revenu en force dans votre vie pour être reconnu.

 

Et nous y sommes encore.

 

Le début de la rétrogradation se faisant dans le signe du Cancer (jusqu’au 18 Juin), nous pouvons être amenés à aller rencontrer des émotions que nous avions vécues enfant mais que nous ne pouvions pas laisser circuler tant c’était trop insécurisant à l’époque pour nous de reconnaître que nous étions peut-être en danger ou mal aimés par nos parents par exemple.

Nous avons créé des protections (cuirasses) autour de ses émotions non reconnues et cette rétrogradation pourrait nous aider, à condition que nous ayons le « mode d’emploi » et assez de sécurité intérieure ou que nous soyons assez bien accompagné, à  nous placer en contact avec la partie intacte en nous pour laisser s’exprimer notre enfant intérieur.

 

Portons-nous un enfant intérieur meurtrier qui aurait voulu parfois tuer ses parents, un enfant intérieur rebelle qui a sans cesse envie de s’opposer, un enfant intérieur manipulateur et qui nous manipule encore, un enfant tyrannique dont la blessure n’a tellement pas été entendue qu’il semble nous tirer la manche en permanence pour réclamer notre écoute, un enfant endormi, comme gelé, un enfant invisible qui se cache quand on souhaite le rencontrer, un enfant martyre, blessé , un enfant terrorisé ?

 

Reconnaître les blessures de notre enfant et dialoguer avec lui évite justement que ses blessures dirigent notre vie. Nous pouvons alors plus tard  entrer en  contact avec l’enfant du soi qui apparaît en blond dans nos rêves et qui est porteur du "meilleur de nous-même"…

Probablement des évènements seront venus  vous tester, des rêves vous donner la tendance. La rétrogradation vous invite donc à changer la manière de vivre vos émotions.

 

Vous pouvez être en colère contre ce patron que vous ne supportez plus qui veut sans cesse vous imposer sa loi et cela ne changera rien et se répétera sans cesse même si vous changez de travail, avec vos nouveaux employeurs.

 

Vous peut aussi choisir en rentrant chez vous de prendre le temps de reconnaître cette rage dans laquelle ça vous met et vous souvenir que peut-être vous avez été mis plus bas que terre plusieurs fois par un de vos parents voire les deux pour les plus chanceux !

 

Reconnaître et laisser circuler l'émotion associée...ici par exemple la rage de l'enfant...

 

Reconnaître là où le système familial souvent fait l'autruche !

 

Le système familial protège la blessure fondamentale en créant ainsi un déni autour des évènements en lien avec elle.

Vous avez été battus ? Mais non voyons c’était juste quelques raclés comme ça, sans même utiliser une ceinture ou un martinet !

 

Vous avez ressenti comme un flou dans les relations parents/enfants, ayant vent des aventures sexuelles de vos parents ou servant de confident à leurs exploits voire supportant leurs humiliations permanentes au sujet de votre corps ? Mais non voyons il n’y a rien d’incestuel là dedans, aucun lien avec votre difficulté aujourd’hui à dire non et à marquer votre territoire !

 

Vous n’avez reçu ni bisous ni câlins et êtes resté en couveuse pendant un mois avec des visites parentales très espacées mais pourquoi parler d’abandon vous n’avez tout de même pas été adopté !

 

Le système familial crée un déni autour de la blessure fondamentale qui rejoint les protections que nous avons eu besoin de mettre en place pour nous sentir un minimum en sécurité.

 

Il est temps aujourd’hui de quitter ce déni de nous vis à vis de nous avant tout. Parfois on a pu reconnaître intellectuellement une blessure mais tant qu’on n’est pas rentrés dans l’émotion associée, on ne l’a pas vraiment reconnue !

 

Je sais que dans certaines thérapies, il est important d’aller crier sa blessure à la tête de ses bourreaux mais personnellement je trouve qu’il est surtout important de la reconnaître soi-même sinon nous restons comme un enfant qui attend la reconnaissance extérieure d’un système souvent solidement ancré dans la protection d’un secret à travers le déni et nous nous épuisons.

 

Si le besoin d’en parler vient après pourquoi pas mais il ne doit pas remplacer notre propre reconnaissance des choses.

 

Je souhaitais aussi vous parler à cette occasion des cuirasses et de la façon dont parfois nous ne sentons pas nos douleurs corporelles tant c’est le cœur du corps qui est resserré.

 

C’est le cas par exemple des hyperlaxes. Les hyperlaxes ont pu se construire autour d’une rigidité extrême au cœur du corps, liée souvent à un traumatisme initial et déployer une grande ouverture extérieure qui cache cette rigidité intérieure.

 

Cela correspond aussi à des systèmes familiaux rigides aux abords extérieurs très cool et avenants.

 

Ces personnes pourront paraître extrêmement souples d’un point de vue extérieur et pourtant très rigides à l’intérieur.

 

Je ne veux pas faire une généralité je préfère dire que cela peut être le cas.

 

Sans être hyperlaxes nous portons tous en nous des pleurs et des colères au cœur de notre corps qui ne peuvent être rencontrées qu’en reconnaissant les souffrances de notre enfant intérieur, depuis la partie intacte en nous.

 

Ca n’est pas rentrer dans la victime, c’est reconnaître émotionnellement ce qui a été, cela est totalement différent et cela permet justement de reprendre le pouvoir sur sa vie et de cesser de vivre au dessus d’une poudrière, comme en apesanteur.

 

 - A partir du 18 Juin, Mercure arrivera en Gémeaux et la recherche se poursuivra plus intellectuellement, toujours toutefois tournée vers notre monde inconscient.

 

- Le 19 Juin, Mercure sera au même point que le Soleil favorisant ainsi une première lumière sur le sujet en cours (ou les sujets car mercure représente plusieurs domaines dans notre vie : cf + astros). Il n’est toujours pas temps de mettre en mots et d’agir mais la confiance en soi peut revenir et la direction se préciser un peu.

 

Le degré Sabian (*) correspondant à cette conjonction inférieure est « une faillite accablante donne l’occasion d’un nouveau départ » et parle aussi d’un « affranchissement du passé ».

 

Il est vrai que nos systèmes de sécurité font que nous attendons parfois qu’un système qui ne nous convenait plus craque pour nous lancer dans une aventure plus personnelle.

 

Ainsi nous faire licencier peut parfois être une aubaine pour notre âme et le déploiement de nos ailes !

 

- La phase directe, à compter du 2 Juillet nous permettra de mettre en place concrètement de nouvelles techniques de communication, un nouveau langage, une nouvelle manière de communiquer avec les autres. Si le sens de la boucle n’a pas été compris, la vie redevient plus légère que pendant la rétrogradation mais sans l’élan du changement.

 

- Enfin lors de la dernière phase, à partir du 15 Juillet, quand Mercure sera complètement sorti de sa boucle, nous aurons l’occasion d’apporter au monde notre touche personnelle et ainsi participer à la transformation de la mentalité collective...Beau programme au final non?

 

(*) les degrés Sabian correspondent à des images reçues en médiumnité pour les 360 degrés du zodiaque. Ils permettent de préciser des éléments du thème natal et il est intéressant de noter les degrés ou tombent la Nouvelle Lune ou la Pleine Lune chaque mois comme les degrés de la conjonction inférieure d'une rétrogradation.

 

 

Les plus astros :

 

  • Regarder la maison dans laquelle se fait la rétrogradation, la maison avec la cuspide en Gémeaux et en Vierge, la maison où est Mercure en natal et la maison dans laquelle il se trouve en progression. Tous ces domaines sont amenés à se transformer.
  • Réfléchir à ce qu’il s’est passé au printemps 2007 lors de la dernière rétrogradation de Mercure en Cancer.
  • Mercure rétrograde se trouvera en conjonction avec Hades (astéroïde en lien avec le maître des enfers), nous obligeant peut-être à nous confronter de manière abrupte à notre inconscient. Juste après m’être penchée sur la question, un orage d’une grande violence a éclaté à Paris et se poursuit depuis 3 jours, comme pour nous aider à nous libérer de nos "enfers intérieurs"! J’en profite pour remercier « Lune Soleil » une de mes « collègues » astrologue dont les bulletins sur les astéroïdes ont commencé à me passionner sur le sujet !
  • Neptune aussi débute sa rétrogradation à partir du 10 Juin intensifiant la rentrée à l’intérieur et l’ouverture aux mondes spirituels et de l’inconscient.
  • Vénus régente karmique du nœud Nord a quitté sa conjonction au Nœud Sud ce qui nous laisse respirer un peu.
  • Mercure sera en trigone exacte au Nœud Nord les 23 et 24 Juin. A surveiller pour avoir une guidance plus précise...

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Lunesoleil (mardi, 10 juin 2014 16:04)

    Bonjour Ariane
    Merci de m'avoir cité dans ton article, c'est vrai que les astéroïdes est une étude passionnante.
    Comme tu sais que sous Mercure rétro , on veut parfois aller plus vite que la musique , dans le sens que l'on peut créer des failles dans notre façon d'aborder les choses.
    Pour te dire que Hadès n'est pas un astéroïde, mais une planète hypothétique de l'astrologie uranienne
    http://www.uranian-institute.org/brbeglesidentiffr.htm
    Je te rassure tu n'est pas la seule, j'ai également omis des petits détails dans mon dernier article sur mercure. C'est le problème lorsque l'on aime pas la routine astrologique ...
    Bon cycle rétro de Mercure, chez moi dans ma maison 2 et bien configué avec mes luminaires et Mercure, Uranus que du positif :)

  • #2

    Clad (mardi, 10 juin 2014 21:03)

    Bonjour,

    J'apprends le mot "hyperlaxe" et je suis sonné... C'est exactement, précisément, absolument... ce que je porte dans mon sac intérieur.

    Totalement emprisonné émotionnellement... le paragraphe suivant relate fort justement ce ressenti :

    [C’est le cas par exemple des hyperlaxes. Les hyperlaxes ont pu se construire autour d’une rigidité extrême au cœur du corps, liée souvent à un traumatisme initial et déployer une grande ouverture extérieure qui cache cette rigidité intérieure.

    Cela correspond aussi à des systèmes familiaux rigides aux abords extérieurs très cool et avenants.

    Ces personnes pourront paraître extrêmement souples d’un point de vue extérieur et pourtant très rigides à l’intérieur.]

    ...jusqu'à me prendre le "verdict" il y a 3 mois, le jour même de mon anniversaire (hasard, vous avez dit hasard...lol), résumé en 3 lettres --> SEP

    La précision est au scalpel, tout se révèle, tout s'ajuste pour comprendre, tout est à sa seule et unique place pour cheminer de soi à Soi.

    Avec mon vieil ami Saturne (conjoint à l'ascendant en Gémeaux) et une Lune en Capricorne en maison VIII, il ne pouvait pas en être autrement me direz-vous... ;-)

    C'est sûrement la raison pour laquelle tout résonne aussi fort et émerge véritablement en cette période de grands bouleversements.

    En tous les cas, merci infiniment pour votre article...!

  • #3

    Guida (mercredi, 11 juin 2014 19:57)

    Je suis votre page facebook depuis des semaines tellement je trouve vos écrits passionnants et très claires, de façon compréhensible! J'ai étudié l'astrologie humaniste et je continue a garder un intérêt certain pour cette voie de connaissance, vieille comme le monde! Mais je pense qu'il serait temps ( le temps étant passé... ) de refaire ma carte du ciel! Est ce quelque chose de possible par vos soins et si oui quel en est le coût? Déjà merci de votre réponse sur ma page ( guida vargas sur FB ou en mail privé guidavargas57@hotmail.com). Bien à vous et excellente soirée

  • #4

    Sophie (mardi, 24 juin 2014 22:36)

    Ah! Mercure rétro.... Cette rétro me bouscule et bcq d bobologie depuis mi mai. Mercure 25 degré gemeaux (carré exact uranus et sextil saturne) et amas planétaire en cancer entre le 1er er 2è degré. Au niveau relationnel et émotionnel, j'évaluerais en juillet