Nouvelle Lune du 19 Février entre le Verseau et les Poissons et dans les starting-block du Bélier… Extase et Osmose, trait-d’union ou irruptions depuis le chao

Tout d’abord ça y est c’est terminé, Mercure est repassé direct et recommence à avancer d’un pas plus agile ! Ca n’est pas qu’on n’aime pas plonger dans nos profondeurs mais bon vivre sans rendez-vous décalés ou métros en panne c’est bien aussi et ça va nous permettre d’intégrer toutes les prises de conscience de la période « marmite »  de ce Mercure rétrograde!

 

Un autre aspect planétaire intimant un changement radical et la prise en compte de mémoires en lien avec la violence au sens large se dessert lui aussi un peu…

 

A la confluence de deux mondes, celui du Verseau et des Poissons, la Nouvelle Lune nous inviterait-elle à garder le meilleur de chacun de ces deux signes ?

 

Conserver l’élan commun humanitaire en mettant de côté l’obsession à prouver notre différence, tout en la vibrant pourtant ?

 

Vivre des partages vibrants dans des communautés sans fuir la réalité ?

 

Etre à l’écoute des parties cachées de nos propres histoires afin de ne pas rester cloués au sol par une dépression poussée par une culpabilité et une colère non reconnues ?

 

Une des questions pourrait bien être : comment faire évoluer ma foi ? Quel support lui donner ? Comment l’intégrer à ma vie quotidienne ?

 

Il est possible aussi que tout cela se vive à travers une sublimation artistique ou une envie de vous essayer à de nouveaux arts, chaque art venant nourrir l’autre…

 

Une autre option serait…la fuite…

 

Parfois le système familial dans lequel nous avons évolué fut un système basé sur le déni et nous avons pu nous-même revêtir cette tendance à la fuite, à chercher l’illusion, à nous mentir à nous-même...

 

Et pourtant la réalité reste notre meilleur baromètre !

 

Cette réalité qui pourrait, selon le lien que nous entretenons avec elle, soit se présenter comme une « stoppeuse de rêves », utilisant par exemple le biais d’autorités semblant prendre un malin plaisir à mettre un frein à nos actions, soit nous aider à faire les transformations nécessaires pour pouvoir les intégrer petit à petit dans notre existence, après avoir vécu les désillusions nécessaires, les illusions pouvant provenir du fantasme de toute puissance du jeune enfant…

 

En d’autres termes continuons-nous à projeter notre surmoi à l’extérieur ou avons-nous pu intégrer les limites en nous et fait les choix nécessaires, choix qui passent souvent par des renoncements eux aussi nécessaires ?

Où en sommes-nous de notre enracinement à la terre ?

 

Quelle est la qualité de nos liens ? Avons-nous du temps pour nous ? Savons-nous jouer ? Vivons-nous en sécurité matérielle et affective?

 

Fuir à travers l’illimité n’est pas trouver l’illimité dans le moment présent.

 

Il y a la bonne fuite, celle reconnue par Christian LABORIT comme un moyen nécessaire, et le meilleur qui soit pour échapper au danger et il y a la fuite inconsciente qui nous limite…

 

Le signe des Poissons, fortement représenté dans cette Nouvelle Lune  est un signe en lien avec l’inconscient, pouvant nous amener jusqu’aux matrices périnatales ou au pays de nos ancêtres.

 

Laisser émerger les secrets qui nous empêchent d’être libres et qui ont « induré » notre moi nous empêchant de palper la plénitude de la vie…

 

Flirter avec nos rêves pour laisser émerger un monde de non contrôle dans lequel réside notre guérison…

 

Nous relier à la source par l’eau…la créativité …l’imaginaire…la méditation…

 

Laisser aller d’anciennes missions familiales pour laisser émerger notre mission d’âme...

 

Faire notre partie de job dans le nettoyage de l’inconscient planétaire…

 

Lâcher ce qui nous relie encore à la matrice transgénérationnelle et à ses attentes, obligations, répétitions.

 

Vivre les somatisations de la grippe si c’est nécessaire et en profiter pour libérer de vieilles mémoires par la même occasion…

 

Quitter les vieux manteaux, les vieux fantômes.

 

Nous départir également de certaines visions négatives portées sur la sexualité au regard de frustrations et autres abus portés par notre lignée ou vécues dans l’enfance.

 

Quitter une forme de violence verbale « ordinaire » dans les liens…

 

J’ai pu prendre conscience ces derniers temps encore plus combien la violence verbale « ordinaire » est parfois beaucoup plus destructrice et violente que la violence verbale reconnue comme violente.

 

Il s’agit de celle qu’on peut retrouver à travers des remarques indirectes, des conseils qui n’ont pas été demandés, des jugements de valeur, des tentatives d’influence ou des stigmatisations…

 

Plus subtile elle en est d’autant plus redoutable qu’elle n’est pas toujours reconnue.

 

Nous sommes tous concernés en tant que « bourreau » ou « victime » et il nous appartient de savoir y mettre des limites ou de reconnaître quand nous avons été trop loin.

 

Nous pourrons aussi à l’occasion reconnaître qu’il est possible que nous ayons baigné dans ce type de violence et avoir de la compassion pour l’enfant que nous étions qui a pu s’en vouloir d’être aussi susceptible alors qu’il était bel et bien « attaqué ».

 

Cette violence est le propre des systèmes incestuels, beaucoup plus nombreux qu’on ne le pense, si par incestuels nous entendons un système où l’enfant n’a pas une vraie place un vrai territoire.

 

Combien de fois m’a-t-on rapporté en séance des phrases dites par un collègue ou un supérieur hiérarchique infantilisantes voire humiliantes.

 

Comme si le système familial incestuel se recréait, s’autorisant des familiarités qui n’ont pas lieu d’être dans une famille ni dans un lieu de travail.

 

L’énergie des Poissons est aussi en lien avec ces systèmes familiaux souvent porteurs de non dits dans lequel la culpabilité est maître, le silence est d’or et la violence verbale « ordinaire ».

 

Il est temps, pour les personnes concernées, de ne plus relativiser les petites phrases assassines et de mettre des limites à ce système envahissant en replaçant ce qu’on appelle dans notre jargon le « pare- excitation », sorte de barrière protectrice que nos parents sont censés placer autour de nous !

 

La meilleure des boussoles étant toujours l’amour que nous avons pour nous-même, cet amour qui nous fait dire stop, cet amour qui ne laisse passer que l’amour…

 

Je ressens aussi que dans cette période nous pouvons oser entrer dans un vide fertile, le vide qui prépare l’éclosion du printemps.

 

Accepter de laisser aller sans remplacer tout de suite afin de laisser entrer de nouvelles énergies à l’arrivée du printemps.

 

Oser de rien faire, intégrer, prendre notre temps…Entrer dans l’espace du non temps…espace hautement créateur…

 

D’autres pourront prendre conscience qu’ils ont baigné dans les eaux dépressives d’un de leurs parents, ce qui a comme bloqué l’accès à leur monde intérieur, comme si leurs eaux psychiques étaient empoisonnées et demandaient une forme d’épuration, épuration qui ne peut se vivre que par la reconnaissance de ce qui a été…

 


L’émotionnel pourrait être présent, en force.

 

Cela pourrait être un cadeau pour aller chercher des recoins non encore reconnus de nos psychés.

 

Nous pourrions aussi essayer de le contrôler, de le libérer avec telle ou telle méthode révolutionnaire ou je ne sais quoi encore continuant ainsi à laisser le pouvoir à la partie Yang en nous, qui pourtant n’a pas grand pouvoir face aux émotions.

 

La moisson est là également et nous récoltons ce que nous avons semé, notamment depuis le printemps dernier mais aussi depuis 1989….date de départ d’un cycle important qui voit son dernier quart se vivre maintenant, exigeant des transformations profondes…


 

Nous sommes comme dans une transition entre notre ancien monde et le nouveau et nous pouvons recevoir aussi l’aboutissement d’un ancien cycle dont nous sentons déjà certains éléments disparaître sous nos pieds et d’autres, fonction de la solidité de ce qui a été créé, se transformer en terreau pour les mois à venir, après avoir retiré les mauvaises graines…

 

Terminons donc de laisser aller l’ancien afin d’aborder le printemps avec des valises plus légères et une créativité renouvelée…

 

Prenons le temps d’honorer le sacré de la vie, les aspects féminins en nous, souvent moins valorisés par la société afin de créer un socle de douceur et de repos pour les énergies tumultueuses du printemps…

 

Les premières planètes personnelles pointent bientôt le bout de leur le nez dans le Bélier (à partir du 20 Février), et apportent avec elles les premières lueurs d’énergie après cet hiver tout en transformation.

 

Dans cette énergie de lien entre l’inconscient et l’énergie vitale, tout peut émerger au niveau planétaire comme au niveau individuel…

 

Nous allons mieux pouvoir reprendre les rennes de notre vie après cette plongée dans les signes dits « collectifs » de ces trois derniers mois mais l’action a besoin de se vivre dans la conscience si nous ne voulons pas regretter ensuite les conséquences d’actes impulsifs basés sur un inconscient non assez écouté et qui fait son putsch !

 

Le week-end qui se prépare pourrait avoir cette tonalité de « lâcher des fauves » alors autant s’y préparer en conscience pour en tirer le meilleur !


Je vous souhaite une belle Nouvelle Lune !

 

Ariane CLEMENT

Aspects astrologiques sélectionnés :

 

Nouvelle Lune au dernier degré du Verseau (à 0H47 Heure Française le  19 Février) conjoint Neptune en Poissons et carré Saturne en Sagittaire

 

Chiron Vénus Mars en Sagittaire

 

Mars entre en Bélier le 20 Mars puis la Lune rejoint Le Nœud Sud et Uranus en Bélier

 

Mercure direct en Verseau sextile Mars Vénus en Poissons et Saturne en Sagittaire.

 

Jupiter rétrograde en Lion anse de la figure.

 

Le Nœud Sud s’éloigne d’Uranus.

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Laetitia Jm Dutko (jeudi, 19 février 2015 14:08)

    Un article exceptionnel, de surcroit parlant en toute simplicité même aux non initiés. grande maitrise humaine.

  • #2

    severine poirson (dimanche, 31 janvier 2016 01:58)

    Bonjour, je suis un peu perdue. Mon fils est né le 19 février 2015 a 00h57 , est qu'il est verseau ou poisson ? D’après ce que vous écrivez je pense qu'il est poisson mais pouvez vous me le confirmer. Merci

    Cordialement

  • #3

    CLEMENT Ariane (lundi, 04 avril 2016 03:17)

    Bonjour Severine
    Pour des raisons d'erreur de redirection de mail je viens juste de lire votre mail. Votre fils est effectivement poissons avec en plus la lune en poissons ainsi que Chiron Mars et Vénus. En tous cas s'il est né en France ?

    Il a mercure en verseau (intelligence brillante et novatrice au service de la communauté)

    Belle journée !