Nouvelle Lune du 18 Avril en Bélier à 20H57 Heure Française : Yallah !

 

En me préparant à écrire sur cette Nouvelle Lune, j’ai eu l’occasion d’écouter ou réécouter des enregistrements de Luc Bigé sur les liens notamment entre l’astrologie et la mythologie (c’est un peu mon Christiano Ronaldo à moi lol) et je sentais à quel point, alors que je me prépare à aller visiter le Labyrinthe de Knossos en Crête (en lien avec le mythe de Thésée et le fil d’Ariane), cette mythologie et ses grands mythes allaient me permettre de plus en plus de révéler des archétypes de fonctionnement dans ma vie et dans la vie des personnes  que j ‘accompagne en Phénothérapie.

 

Ce qui est passionnant pour un astrologue c’est de redécouvrir sans cesse son thème de part l’apport des différentes découvertes qu’il fait dans sa vie…

 

J’étais là à me réjouir de tout cela quand j’eu l’occasion de passer une journée particulièrement connectée à une grande clarté de pensée, comme si mes intuitions me traversaient de plus en plus de façon fulgurante.

 

Mon bonheur du jour fut d’être confirmée dans mon intuition que le Bélier, relié à la tête n’était pas seulement un signe d’action mais aussi un signe capable de faire germer l’idée juste qui transforme le monde de part sa planète maîtresse en astrologie ésotérique, j’ai nommé Mercure !

 

Longtemps j’ai été taxée de mentale dans les milieux spirituels ou liés eu développement personnel, et certes cela était en partie vrai à une époque, mais j’ai vite compris que l’on confond souvent l’intuition des signes de feu avec le mental.

 

Ainsi les personnes qui parlent rapidement peuvent ainsi court-circuiter le mental en se reliant directement à leur intuition.

 

J’en parle parce que je reçois chaque jour des personnes qui se jugent d’avoir été diagnostiquées comme trop mentales et qui possèdent souvent une intuition fort juste qui, bien utilisée, peut servir d’accélérateur à leur processus de guérison.

 

Certaines personnes ne sont pas douées pour la visualisation par exemple (en lien avec l’eau dans le thème) mais auront une capacité extraordinaire pour faire des liens entre ce qui s’est passé dans leur semaine et leur monde intérieur. Comme une espèce de méta-regard fort utile pour passer du rôle de victime en prise avec les évènements à cocréateur qui se sert de ces derniers pour évoluer.

 

C’est dans cet esprit de jubilation propre aux signes de feu, du moins lorsqu’ils ont accepté de descendre dans leur ombre, que j’ai décidé exceptionnellement de mettre des termes astrologiques dans mon bulletin et non à la fin comme je le fais d’habitude afin de rendre hommage à cette art qu’est l’astrologie qui a participé à ouvrir des champs de conscience dans ma vie.

 

Les signes de feu ne sont pas seulement des signes d’action, ils sont des signes de haute énergie qui poussent à la transformation et avec le Bélier à aller toujours plus loin dans la « renaissance » à soi. Connectés au futur ils sont reliés à ce qui est possible de faire « encore mieux ».

 

Dans quel domaine pouvons-nous apporter notre intuition pure ?

 

Quel domaine de notre vie demande d’éternels recommencements (voir la Maison Bélier du Thème et la maison de ses deux maîtres Mars et Mercure) ?

 

Cette Nouvelle Lune se faisant en aspect de conjonction à Uranus (large), planète en lien avec la transgression, nous sommes amenés chacun à changer de paradigme, à oser transgresser les limitations dans lesquelles nous avons pu rentrer pour nous adapter (et souvent nous sur adapter au monde).

 

Utilisons donc ce grand vent (ou plutôt ce grand feu intérieur) pour nous reconnecter à notre légende personnelle et retrouver l’enthousiasme qui s’était peut-être parfois effrité, fatigués que nous pouvions être de cette longue descente dans nos « enfers personnels » imposée par le passage de Saturne en Scorpion (qui y fera un dernier petit tour histoire de nous faire faire un petit récap de Juin à Septembre !).

 

J’avais envie d’ailleurs de vous faire part d’une intuition profonde qui m’habite depuis quelques temps en lien avec la manière de guérir du côté sombre de notre histoire.

 

Selon mon expérience il y a trois plans indissociables qui guérissent :

 

  • Aller écouter les émotions de l’enfant intérieur (qui sont dans le corps), ses rages, ses tristesses, sa honte…Oser donc être en colère par exemple vis à vis de sa famille du point de vue de l’enfant intérieur en écoutant l’enfant depuis sa partie intacte (il est nécessaire qu’il y ait un contenant). Nous devenons alors une mère intérieure compatissante pour nous même et l’enfant est enfin écouté !

 

  • Comprendre comment nos parents ont été pris eux-mêmes dans des schémas issus de leur éducation et qu’ils ont fait de leur mieux.

 

  • Reconnaître que tout cela fait partie de notre plan d’incarnation et qu’il y a une légende personnelle et une jubilation issue de la résilience qui nous attend derrière…

 

Si un de ces plans est occulté il y a déséquilibre. Parfois les personnes refusent de véritablement aller rencontrer leur colère d’enfant en pensant ainsi protéger leurs parents et gardent du coup la culpabilité issue de cette non reconnaissance (l’enfant idéalise le parent et prend la culpabilité pour lui). D’autres nourrissent une colère depuis l’adulte en eux vers leurs parents ce qui ne sert pas.

 

D’autres enfin sautent directement à la partie spirituelle de l’histoire cherchant à pardonner et à trouver du sens sans avoir rencontré l’émotion de l’enfant.

 

Prendre conscience de sa tendance peut faire gagner des années de thérapie !

 

Mais revenons à notre héros intérieur.

 

 

Ce héros en nous est soutenu par le passage de Saturne en Sagittaire (depuis le 20 Décembre 2014 jusqu’au 20 Décembre 2017) qui nous invite à aller approfondir notre mythologie personnelle au sens propre des mythes ou en tous cas à chercher en nous le sens de notre existence et retrouver le contact avec notre guide intérieur, le refus de cette plongée pouvant entrainer une forme d’agrippement aux dogmes, dogmes religieux ou croyances intérieures.

 

Pour cela la période actuelle précisément nous invite à nous libérer des abandons  et/ou des trahisons que nous avons vécues et que nous vivons peut-être encore en lien avec l’apprentissage et la fratrie ou les cousins (Saturne rétrograde opposé Vénus en Gémeaux, carré Neptune en Poissons, Pluton rétrograde en 3 maître de l’ascendant de la Lunaison trigone Mercure Mars).

 

Ce qui m’a passionné aussi récemment est de voir comment Vénus « Aphrodite » doit traverser sa honte en étant prise au piège du filet de son mari alors qu’elle le trompe dans les bras d’Ares (Mars) sous la lumière d’Apollon, le Soleil qui vient les dévoiler, scène à laquelle assistent les autres Dieux.

 


C’est ainsi que pour évoluer, Aphrodite devra aller rencontrer sa honte, afin que son sens de la beauté ne reste pas au niveau superficiel mais qu’elle puisse transmettre la beauté du sens de l’âme du monde.

 

Ici les histoires de honte pourraient être en lien avec la fratrie ou les apprentissages (Vénus en Gémeaux carré Neptune opposé Saturne rétrograde).

 

Le passage du Nœud Nord en Balance ne fait qu’accentuer cette urgence à aller rencontrer nos ombres dans la relation afin de retrouver l’harmonie si chère à ce signe et le sens du beau.

 

Après avoir pris conscience des schémas limitants que nous trainions encore dans nos relations ou avoir mis un terme aux relations qui n’étaient plus en phase avec notre processus d’évolution lors de la dernière éclipse, nous voilà donc, dans le meilleur des cas, allégés et prêts à nous connecter à nos intuitions pour apporter ce que seuls nous, pouvons apporter comme idée au monde !

 

Si ce travail n’a pas pu se faire jusqu’au bout il est aussi possible que la période permette la circulation de vieilles colères ou que cette colère se retourne contre soi ou d’autres personnes autour.

 

Une occasion aussi de rencontrer de vieilles frustrations affectives en les accueillant en connexion avec leurs origines (ou peut-être les frustrations que nous avons perçues de nos parents).

 

Neptune soufflant « son vent de travers », ou devrait-je dire nous entourant de sa « buée nébuleuse », il est possible qu’une sorte de flou soit encore présent dans certaines relations nous invitant à voir plus clair en nous car c’est toujours là que se trouve la réponse.

 

Par ailleurs, nous sommes soutenus dans la concrétisation de nos élans par la conjonction Mars Mercure en Taureau (Mars maître de la Lunaison) au trigone de Pluton qui nous aide à transformer la matière et à donner forme  à nos élans de manière rusée et fructueuse, une façon d’aller jusqu’au bout mais aussi une possible manière de s’entêter dans des luttes de pouvoir dans lesquelles chacun garde son masque (carré à Jupiter en Lion).

 

Qu’est-ce que l’orgueil finalement sinon une tentative désespérée pour camoufler nos ombres ?

 

L’énergie de Mars sera-t-elle mise à tenter de garder des apparences coûte que coûte quitte à projeter ses ombres sur les autres ou servira-t-elle à honorer la partie la plus transcendante du signe du Lion en lien avec la quête du soi  et le processus d’individuation en prenant ainsi tout son sens de planète au service du soi?

 

Ne pas faire « sa part du job » dans une relation c’est rentrer dans une forme de perversion qui projette inconsciemment ses ombres sur les autres.

 

La Lune Noire en Vierge peut, elle,  exacerber la soif de perfection, les peurs ou nous faire entrer dans une fausse humilité qui n’est qu’un masque de l’égo. Priape en fasse en Poissons conjoint Chiron peut nous aider à ouvrir notre cœur pour accepter nos imperfections avec tendresse afin qu’elles puissent se transformer.


Chevauchons donc notre cheval en suivant notre légende personnelle à l’écoute des intuitions qui nous galvanisent, dans la tendresse pour nous même qui seule permet la transformation : Yallah !

 

Ariane

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    DOMINIQUE (samedi, 18 avril 2015 22:50)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ariane_(mythologie)

    Regarde: il y a plus versions pour "la fin d'Ariane"
    témoignage de créativité? ou bien autre chose? négativité des uns ne signifiant par vérité pour tous

    profites bien de ton séjour en Grèce !

  • #2

    Dominique (samedi, 18 avril 2015 22:55)

    et pourquoi les héros devraient ils renoncer à l'amour, à la famille et au bonheur? je plains Thésée, qui a de plus une mauvaise réputation injustifiée et je plains Ariane qui est aussi "un héros"
    est ce que la mythologie grecque "version officielle" n'est pas un piège pour nous faire accepter "la fatalité négative"? et si finalement nous devions créer notre propre mythologie, loin de toutes ces horreurs??

  • #3

    CLEMENT (dimanche, 19 avril 2015 09:23)

    Bonjour Dominique

    Ce qui m'interpelle dans la mythologie Grecque ce sont les archétypes au sens Jungien du terme. Quand Chronos castre Ouranos par exemple, ça nous parle de l'importance de faire des choix et d'enraciner notre créativité.

    Ils ne sont absolument pas déterministes et mon choix personnel est de vivre le bonheur et l'amour.

    Suivre sa légende personnel est gai et jubilatoire !

    Belle journée

    Ariane