Pleine Lune du 2 Juillet : une mutation « voulue » ou subie ! Assainir notre matrice…

 

Cette Pleine Lune a quelque chose de radical en ce qu’elle vient secouer nos « cercles » : cercles d’intimité, cercles familiaux, cercles de sécurité, cercles d’amitié…

 

Comme si nous étions amenés à changer de matrice !

 

Nous sommes invités à trouver la sécurité dans l’insécurité : à savoir trouver la sécurité en nous au delà de ce qui nous donne habituellement notre sécurité.

 

La force du tsunami qui nous attend est à la hauteur des résistances que nous aurons placées face aux  changements pressentis.

 

Si la « mort » a fait son travail nécessaire de transformation, au sens large bien sûr, alors la vie pourra palpiter en lien avec de nouveaux lieux, de nouveaux liens venant nous aider à nous rapprocher de qui nous sommes.

 

Si ça n’est pas le cas (est-ce jamais le cas totalement d’ailleurs ? ), alors les évènements extérieurs pourraient nous obliger à quitter ce à quoi nous nous accrochons le plus !


Lâcher de vieilles culpabilités

 

L’axe Cancer / Capricorne étant aussi en lien avec la famille, avec notre base et comment elle nous a permis de grandir et de nous déployer dans le monde, il est possible que nous puissions être confrontés à de vieilles culpabilités servant de canal pour la dette familiale (les familles « incestuelles » sont des familles ou les liens se transforment en ligatures et dans lesquelles la redevabilité et le devoir de protection règnent en maître ) ! On a connu meilleur maître !

 

Ai-je le droit de prendre ma place et d’être heureux(se) alors que d’autres autour de moi ne le sont pas ?

 

Ai-je le droit de vivre alors que d’autres avant moi (ou en intra-utérin) sont morts ?

 

Ai-je le droit de me rapprocher de moi et de quitter la survie quand autant de personnes y restent encore englués ?

 

Ai-je le droit de vivre plutôt que de survivre ?

 

Est-ce que je laisse encore des personnes « se plugguer » sur moi, ayant été le ou la porteuse de l’énergie familiale ?

 

Suis-je au centre de ma vie ou est-ce les autres et leurs besoins qui le sont?

 

Comment puis-je quitter un système qui ne me correspond plus tout en tenant compte des autres et en ayant la confiance que mon départ va aussi leur donner des permissions et des ouvertures ?  Partir en bons termes quand c’est possible constitue une guérison de mémoires familiales ou l’élan personnel était jugé comme saboteur de la dynamique de l’ensemble du système.

 

La culpabilité peut aussi servir de protection pour continuer à idéaliser un membre de notre famille qui nous a causé du tord d’une manière ou d’une autre : si c’est moi le ou la fautive je peux continuer à voire l’autre comme idéal et à me sentir sécurisé, sauf que ce système de l’enfant en nous ne nous protège pas bien au contraire !

 

Je parle souvent de ce sujet dans mes articles tant ça me paraît fondamental, désolée pour la redite mais j’intègre aussi les nouveaux lecteurs !

 

Ces culpabilités pourraient ressortir en lien avec des problématiques de partage ou d’argent notamment (sur ce point pour la France).

 

Mais l’opportunité de guérir est bien là ce qui pourrait amener de grandes possibilités de transmutations cellulaires.


Une opportunité d'écouter toutes les émotions en lien avec les mémoires de violence pour retrouver notre puissance et notre sécurité

 

Les mémoires les plus violentes vécues dans l’enfance pourraient être réactivées intérieurement ou extérieurement afin de vivre une véritable transformation.

 

Il m’arrive souvent d’accompagner des personnes ayant vécu la maltraitance, par exemple, qui me parlent du fait d’avoir déjà de nombreuses fois raconté leur histoire en thérapie, n’ayant ainsi pas envie d’en reparler en se disant que l’affaire est réglée.

 

Mais souvent je remarque qu’un pan très important de l’histoire a été occultée (parfois aussi la thérapie s’est faite à un niveau cérébral). Ce qui ne veut pas dire que ça ne les a pas aidés à ce moment là.

 

Ainsi, la personne a pu zapper le fait que lorsqu’un parent est violent, l’autre parent qui a pu rester passif, ne l’a pas protégée par exemple ou  oublié que la colère contre le parent maltraitant a pu se retourner vers le divin non protecteur avec toutes les croyances associées…

 

Difficile dans ces conditions de pouvoir vivre en sécurité affective et matérielle sur la terre !

 

Une des protections du cerveau reptilien face à la maltraitance est la lutte : si vous êtes concernés par ce drame vécu dans l’enfance : continuez-vous à lutter en vivant dans une forme de survie ?

 

D’autres évènements ont pu, chez d’autres, installer une tendance à se sentir impuissants face à la vie, parfois avec un fort sentiment d’enfermement.

 

Si en ce moment même vous vous sentez impuissant face à une situation pouvez-vous goûter, aimer cette impuissance et avoir de la tendresse pour ce « petit vous » en vous qui ne pouvait à l’époque rien faire.

 

Si vous vous en voulez d’être impuissant(e) vous faîtes vivre une forme de maltraitance à l’enfant en vous…

 

C’est très subtil mais très guérisseur : comment écouter votre impuissance sans vous en vouloir…là est la clé…

 

Et s’il y a bien une chose qu’on a du mal à écouter voire à reconnaître comme ça d’emblée c’est notre impuissance non ?

 

Avez-vous déjà entendu quelqu’un dans un dîner mondain (au sens d'un dîner ou les personnes ne se connaissent pas bien) dire « depuis ce marin je me sens impuissant face à mon patron qui m’enferme » ? Ca serait plutôt : « Ce patron ne vaut rien il est nul et n’a rien à faire que de venir me mettre des bâtons dans les roues » et encore je reste polie !

 

La guérison passe par l’écoute et la tendresse pour soi,  les liens et l’action en conscience…

 

Nous avons tous pu constater les formes de violence intenses ayant encore sévi sur la planète ces derniers jours. Continuons à nous occuper de nos ombres et ne nous laissons pas déprimer par ces soubresauts de l’ancien monde tant médiatisés, même si cela nous touche et c'est normal !

 

N’oublions pas qu’à côté de tout cela il y a de plus en plus de personnes qui s’éveillent et transforment leurs ombres.

 

Autres formes concernées par cette Pleine Lune : les mémoires d’abus (abus sexuels ou prises de pouvoir) en lien avec la notion de territoire.

 

Savoir reconnaître les abuseurs de notre enfance permet de ne pas laisser les autres entrer intentionnellement ou non intentionnellement en nous par nos failles.

 

Difficile d’y voir clair lorsqu’une partie de ce que nous avons vécu reste dans l’ombre de notre reconnaissance. Des pistes ? Les répétitions, les somatisations, les dates anniversaires, les rêves, les synchronicités, les émotions…!


Dans quel utérus au sens large avons-nous évolué ? Sécurité ou insécurité ? 

 

Enfin le thème de la mort sous toutes ses formes est présent : impuissance face à la mort, peur de la mort, peur de la mort des autres, pulsions de mort…

 

En lien avec la matrice cela peut parler de deuils non faits dans l’arbre qui ont laissé les survivants dans une grande impuissance mais aussi de deuils en lien avec une autre matrice : la matrice intra-utérine : siège de nos plus grandes béatitudes mais aussi parfois de nos plus grandes peurs.

 

 

Imaginez une âme qui s’incarne dans un  foetus qui arrive après une fausse couche et un avortement et qui perd son jumeau en cours de route par exemple (ou tout ou partie de cette histoire !).

 

Quelles peurs, quelles émotions, quelles croyances va-t-il imprimer sur le monde ?

 

Dans quelle survie cela va-t-il le placer ? Dans quelle lutte ? Aura-t-il confiance aux capacités de son corps à pouvoir être plus fort que la grande faucheuse ?

 

La personne en grandissant va-t-elle oser contacter sa vulnérabilité ou devra-t-elle épouser le costume du ou de la Warrior, du ou de la super Woman pour se protéger ?

 

D’autant que souvent d’autres évènements dans l’enfance viennent confirmer l’obligation à la lutte et le sentiment d’insécurité !

 

Pour cette personne arriver à se poser dans un lieu, tranquille, en sécurité sera un aboutissement énorme !


Des échanges rapides et de belles opportunités d'incarnation de projets altruistes et novateurs

 

Sinon bonne nouvelle Mercure reprend son galop avec une possibilité enfin de conclure un contrat, d’avoir des rendez-vous non décalés et de prendre les transports en commun sans être arrêtés 3 fois par jour !

 

Les échanges reprennent et ça tombe bien car il fait beau  et nous allons pouvoir aller danser, partir en vacances, échanger avec de nouvelles personnes…Tout en quittant petit à petit cette pression « Martienne » qui boostait nos systèmes nerveux (encore présente, notamment par la chaleur de la Météo ) !

 

Autre raison de nous réjouir : tous les projets créatifs et originaux, ayant une portée altruiste sont soutenus à fond en ce moment et il y a de grandes possibilités de pouvoir intégrer à la société des projets progressistes portés par l’énergie du cœur et de la conscience supérieure et de venir guérir les croyances en nous qui freinaient cela.

 

Tout peut aller très vite si votre alignement et votre intention sont clairs.

 

Alors on la change cette planète, chacun avec nos envies, nos talents et nos moyens ? Vamos ?

Trinquons à la nouvelle terre, à nos nouveaux lieux intérieurs et extérieurs porteurs d’épanouissement pour nous-mêmes et pour les autres ! Et au changement !


Ariane

 

Nb : petit clin d’œil en revenant de Chartres dans le train au moment de terminer mon article : une petite fille de quelque mois captivée par le regard de sa mère qui jouait avec elle sur sa demande expressive : beaucoup de sécurité et d’amour se dégageaient d’elles et ça irradiait dans tout le train…notre nouvelle matrice ?

Aspects astrologiques sélectionnés

 

Pleine Lune dans l’axe Cancer Capricorne avec Soleil conjoint Mars en Cancer opposé Lune Pluton rétrograde en Capricorne, en aspect harmonieux à  Neptune rétrograde en Poissons.

 

Dans l’axe 2/8, Milieu du Ciel en Verseau, ascendant Gémeaux avec Mercure (direct !) à l’ascendant (pour la France)

 

Mercure en Gémeaux sextile Uranus, sextile Vénus conjoint Jupiter en Lion

 

Vénus ( Maître du Nœud Nord) conjoint Jupiter en Lion trigone Uranus

 

Saturne rétrograde maître de la lunaison en Scorpion (dernier passage) trigone Chiron rétrograde en Poissons, carré Vénus Saturne en Lion.

 

Milieu du Ciel en Verseau, Ascendant Gémeaux avec Mercure (direct !) à l’ascendant (pour la France)

 

Écrire commentaire

Commentaires : 9
  • #1

    drukmacher (jeudi, 02 juillet 2015 09:11)

    Merci Ariane. Ce message vient à point nommé pour cette journée "rendez-vous avec ce qui freine la vie". Je célèbre la clarté et la finesse de ton propos. Merci d'incarner La Présence qui t'habite et Son expression.
    Pierre

  • #2

    juliette (jeudi, 02 juillet 2015 10:19)

    Bonjour à tous!
    merci merci Arianne, encore une fois pour ce partage, ce cadeau!
    je n'ai pas encore fini de lire ton bulletin en entier (je voulais déjà réagir, tellement il "me parle"!)... il fait écho en moi à 3000%!!! touchée!! mais pas coulée! ;o)
    à l'abordage de mes changements!!
    bon mois de juillet à chacun d'entre vous!!

  • #3

    barbara de belgique (jeudi, 02 juillet 2015 10:24)

    Coucou Ariane,

    Ton article tombe a pic!! C'est exactement ce que je vis c'est incroyable.Merci mille fois. J'espère que ru vas bien.

    Je t'embrasse fort fort
    Barbara

  • #4

    Britt (jeudi, 02 juillet 2015 12:11)

    "Si en ce moment même vous vous sentez impuissant face à une situation pouvez-vous goûter, aimer cette impuissance et avoir de la tendresse pour ce « petit vous » en vous qui ne pouvait à l’époque rien faire."

    des choix à faire souvent autour de l'impuissance en tenant compte des autres, surtout les proches qui dépendraient de nos choix pour sortir de notre impuissance !
    Seul (e), le chemin est plus aisé, avec la famille que l'on s'est constituée, le chemin l'est moins.

    merci Ariane

  • #5

    shen (vendredi, 03 juillet 2015 07:03)

    Merci + l'infini. Ce cadeau. A l'identique touchée mais pas coulée au contraire quelque lignes majestueuses pour comprendre les douleurs d'une vie. Merci. Namaste

  • #6

    Barbara (vendredi, 03 juillet 2015 07:51)

    Merci, merci, merci, cet article tombe à pic sur ce que je ressens exactement en ce moment! Je comprends mieux les choses à présent!! Mille fois merci encore!!!!

  • #7

    carmen (vendredi, 03 juillet 2015 10:35)

    Merci pour cet article qui tombe à poil!

    Hier j' ai beaucoup penser aux traumatismes de mon enfance dans la journée, et c'est seulement en rentrant le soir, que je me connecte a internet et tombe sur cet écrit, des plus vrai dans le bien comme dans le mal !

    Je ne sais pas si c'est une synchronicité mais je pense que dans ce cas la lune et son arrivée m' a renvoyé dans des retranchement de mes plus petites années, et en même temps je me suis décidé cette après midi là a m'inscrire a une formation professionnel, axé sur un domaine artistique...

    C'est surement pour ça que tout ce que j ai pu lire dans ces ligne m'a parlé au plus profond de mon être, ce qui a amené mes larmes, pleines de souvenirs, à couler sur mes joues, dans un élan de tristesse libératrice.

    Ce soir, je dors chez une amie, et je conte bien remercier la lune avec elle!
    À plusieurs nous sommes toujours plus fort et la force féminine est augmentée par cette nébuleuse blanche qui toutes les nuit veille sur notre sommeil...

    Merci beaucoup Ariane c'est avec plaisir que je te relirais prochainement d'ici là je te souhaite que du bonheur!

  • #8

    Marie-france (vendredi, 03 juillet 2015 15:41)

    Bonjour Ariane.
    Encore et toujours MERCIIIIIII !
    C est incroyable comme vos mots, vos explications et votre bienveillance resonnent encore en moi...
    J ai le sentiment que votre texte est ecrit pour moi tant il eveille mon ame.
    Je vous envoie toute ma reconnaissance pour la belle intention et a l attention que vous portez a ces redactions et a ce qu elles me transmettent.
    Prenez bien soin de vous.
    Sincerement
    Marie-France

  • #9

    Lisa (samedi, 04 juillet 2015 08:34)

    Merci Ariane