Pleine Lune éclipse de Lune du 16 Septembre dans l’axe Vierge/Poissons : lâcher ou lâcher ?

Voyons voyons voyons…des barrages émotionnels qui cèdent progressivement et avec notre accompagnement ou soudainement par submergement….des projets qui se réajustent…

 

Des rages que nous accueillons ou qui explosent…

 

Un service dans le sacrifice ou dans la joie…

 

Un mental qui lâche ou qui cherche à tout contrôler…

 

Des mémoires qui poussent…pour pouvoir être transmutées…

 

Une quête de reconnaissance extérieure ou une reconnaissance qui émane de l’intérieur…

 

La jubilation du service ou la servitude…

 

Une autonomie joyeuse et créatrice ou la rage d’être enfermé (e), de nous retrouver impuissant(e)…

 

La fuite du ciel ou de la terre…La nostalgie du divin…

 

C’est tout cela et plus encore que nous pouvons rencontrer lors de cette éclipse de Lune dans l’axe Vierge-Poissons.

 

La qualité de ce moment va beaucoup dépendre de notre capacité à accueillir ce qui est depuis un espace de douce vulnérabilité plutôt que de lutter pour établir les lois d’un égo édifié. Nous autorisons-nous à une douce tendresse ou avons-nous l’illusion que pour être forts (es)  nous ayons à nous opposer à notre vulnérabilité ?

 

Les personnes ayant trouvé le chemin de l’accueil de leur propre vulnérabilité pourront toucher du doigt une légèreté jusqu’alors inégalée et laisser se décristalliser avec joie les densités présentes, souriant de leurs reflexes conditionnés pour mieux pouvoir les transformer.

 

Ca n’est pas que les évènements ne seront pas testants, probablement, mais l’espace d’ouverture et le chemin de guérison déjà parcouru leur permettra d’y voir une nouvelle opportunité de guérison.

 

Par contre, comme il sera très difficile de contrôler quoi que ce soit, certaines personnes moins rodées à l’exercice pourront vivre des formes d’états de panique tant elles sentiront ne plus avoir prise sur les évènements.

 

Cette période est une grande aide mais notre personnalité ne le voit pas toujours de cet œil !!

 

La colère comme clé de retournement vers notre étoile pourrait se présenter afin que nous puissions couper les liens ou les schémas toxiques résiduels.

 

Comment trouver l’autonomie tout en étant en lien ?

 

Oser quitter la mère Déméter qui considère son enfant comme une prolongation d’elle-même niant par la même occasion ses désirs et sa capacité d’autonomie et devenir Coré puis Perséphone qui fait l’amour à son ombre pour que puissent de nouveau refleurir la fertilité des printemps et des étés.

 

Qui a joué le rôle de l’Hades séparateur dans notre histoire ?

 

Avons-nous coupé le lien d’avec la mère dévoratrice et possessive ?

 

Qui ou quoi cherchons nous encore à contrôler ?

 

Avons-nous le droit de vivre notre vie libre des lourds fils que certains pourraient encore chercher à faire peser sur nous, appuyant plus ou moins consciemment sur notre culpabilité ?

 

Quelle forme prendrait alors cette créativité fertile si nous osions l’incarner ?

 

Comment servir la source en étant dans notre élan ?

 

Comment relier le service et la reconnaissance de nous-même ?

 

Comment quitter le sérieux tout en investissant chaque instant avec grâce?

 

 

Nous pourrions être guidées à comprendre notre plan d’incarnation et comment tout cela s’est magiquement joué pour que notre diamant intérieur puisse enfin briller ; ces mémoires de l’humanité que nous sommes venus épouser pour mieux les transmuter et servir les besoins de notre âme et de l’humanité.

 

Etre guidés aussi à observer certaines illusions auxquelles nous avons pu nous accrocher, parfois cachées sous des dogmes inconscients ou une fausse vision de ce qu’il est « bien » de faire nous plaçant ainsi dans la position du sauveur qui cherche à racheter une veille culpabilité…

 

Quelles parties de l’inconscient collectif avons-nous épousées comme étant des « vérités » alors qu’il ne s’agissait que de leurres ?

 

Quels dogmes, quelles tendances ?

 

Acceptons d’avancer à tâtons et en laissant notre chemin se préciser chaque jour par les clins d’œil malicieux et précis de Mercure rétrograde en Vierge qui cherche à nous faire contacter la juste forme que nous avons choisie pour incarner l’illimité…

 

Si nous acceptons les sables mouvants proposés par la surabondance de planètes dans les signes mutables et les ré-ajustements qu’elles nous invitent à faire jour après jour sans nous accrocher à la vision que nous pouvions encore avoir la veille de ce qui nous semblait juste alors nous pourrions même nous amuser de cette période si farceuse !

 

Tout dépend encore une fois si nous nous sommes identifiés à un moi figé ou à l’énergie de notre âme !

 

La transmutation des mémoires est accélérée par les situations…

 

Une tendance pourrait être la victimisation plutôt que l’écoute de l’enfant que nous avons été qui lui a peut-être été victime.

 

Mais si nous nous positionnons du point de vue de l’ adulte alors qui écoute l’enfant en nous? Personne. Si nous banalisons et expliquons intellectuellement ce que nous avons vécu alors qui écoute l’enfant en nous qui crie dans notre corps ? Personne.

 

Ainsi prendre responsabilité n’est pas quelque chose de froid au sens de coupé de l’enfant comme je peux encore souvent l’observer.

 

Ca n'est pas parce que notre âme a choisi tels ou tels parents que cela nous fait l'économie d'écouter les émotions de l'enfant en nous bien au contraire et c'est par là que passe la transmutation...

 

Le courage de prendre responsabilité c’est aussi de nous laisser traverser par les émotions de l’enfant (dans notre corps et depuis un espace lumineux relié à la vastitude) en les reconnaissant pour cesser de les projeter sur les autres ou de les intérioriser créant ainsi des douleurs et autres maladies…et en étant précis à la manière de la Vierge.

 

Un enfant ne peut se sentir rejoint si vous vous dîtes « ah ça c’est ma blessure de rejet » par exemple. Mais si vous écoutez précisément alors ça sera peut-être, en prenant  un exemple « oh tu as tellement été rejeté enfant parce que ton intelligence dérangeait tes parents que tu as fini par avoir honte de cette intelligence et ne plus parler ». Et là l’enfant fond en larme et est écouté.

 

L’heure est à la transmutation cellulaire et à la reconnaissance de notre véritable pouvoir qui n’est pas un pouvoir de surhomme mais celui de pouvoir danser avec la vie et de retrouver le goût de l’aventure intérieure en nous laissant traverser par le sel de la vie ; nos émotions accompagnées par le plus vaste…

 

En cessant de chercher à sauver, à porter mais avec l’élan d’aider avec ce que nous aimons incarner.

 

En retrouvant notre alignement dans la croix plutôt qu’en la portant !!! Cet équilibre si précieux entre l’horizontalité des liens et la verticalité de la vision de notre âme.

 

En reconnaissant notre précieuse utilité tout en observant à quel point le « moi » tel que nous le percevions encore peut-être récemment n’existe pas.

 

 

Un vrai délestage sous forme de nouveau départ imminent en lien avec ce qui s’est déroulé dans nos vies en Septembre 1997, date de la dernière éclipse sur le même point…

 

Puisque rien ne nous est donné

Que nous ne sachions traverser

Puisque l’enfant chaque jour nous tend

Le plus beau des présents

 

Puisque nos densités

N’attendent que d’être aimées

Puisque rien n’est sérieux

Que tout est lumineux

 

Laissons-nous traverser

Par des vagues de douceur

Goûtons ce miel d’été

Sous cette douce chaleur

 

Au cœur de notre vulnérabilité

Apprenons à  nous laisser toucher

En cessant de lutter

Contre notre infinie beauté

 

Alors jaillira de nul part

Sans crier gare

Cette présence ondulante

Cette vibration lente

Qui jubile et respire

Vaste et chatoyante

Dans ce temps qui s’étire

Sans cible et sans attente

 

Je vous souhaite une belle intégration des énergies de cette période incroyable.

 

Ariane

 

Si vous avez l’élan de faire un don pour soutenir l’écriture de ces bulletins vous pouvez le faire sur la page d’accueil :

 

www.lefilretrouve.com

 

Si vous êtes artiste et que vous avez envie que vos créations illustrent de futurs bulletins, n'hésitez pas à me contacter (dans ce bulletin j'ai utilisé des photos à moi par manque de temps mais j'aime collaborer avec des artistes).

 

Vous pouvez partager ce texte si vous en avez envie, il est fait pour ça, en citant son origine.

 

Il est une interprétation des énergies de cette Pleine Lune parmi d’autres. Il se base sur la carte de ciel de la Pleine Lune, mes rêves, intuitions, échanges  et autres ressentis. Il se nourrit aussi de ma pratique quotidienne en tant que Phénothérapeute.

Aspects planétaires sélectionnés

 

Lune conjoint Chiron Nœud Sud et Neptune en Poissons opposé Mercure rétrograde Soleil en Vierge et Jupiter en Balance et carré Mars en Sagittaire (dans l’axe 6/12 pour la France)

 

Saturne en carré aux Nœuds Lunaires

 

Pluton milieu du Ciel (pour la France) sextile Neptune et trigone Soleil Jupiter

 

Lune noire en Scorpion trigone Neptune en aspect harmonieux aux Noeuds

 

Uranus rétrograde en Bélier trigone Mars en Sagittaire opposé Vénus en Balance

 

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    robert potvin astrologue humaniste (vendredi, 16 septembre 2016 16:39)

    WOW RE WOW Quelle poétesse sidéral vous faites ou mythe et archétype s;entre mèle dans une histoire sans fin chevauchant les barrières mutables de saturne et résistant aux séductions de vénus tout le texte s;éclipse au fond de la rivière de l;avenir ou tous les possibles semblent en suspension sous forme de point d;interrogation,,,,,,l;alchimie jupiterrienne y est omni présente et la ditillation mercurienne donne la mesure et bat la cadence sur un décor de lune noire en scorpion en mal d;orgasme tantrique,,,,,,bref tres inspirante vous ètes chère dame oiseau avec des ailes !

  • #2

    Morgane (samedi, 17 septembre 2016 12:29)

    Merci merci merci infiniment

  • #3

    Sabina (samedi, 17 septembre 2016 12:50)

    Merci Ariane!! :) Toujours juste et résonnante ;)

  • #4

    Alexandra (samedi, 17 septembre 2016 15:27)

    Merci Ariane pour tes écrits inspirants !
    Comme tu le proposes, je te propose en retour les images qui t'inspireraient sur mon site cité plus haut.
    Belles énergies à toi.

  • #5

    Christiane D (samedi, 17 septembre 2016 16:08)

    J'apprécie et j'aime la clarté et la profondeur de ton texte qui résonne parfaitement en moi.
    En pensée et avec le coeur.

  • #6

    Sandrine B (jeudi, 22 septembre 2016 13:48)

    Merci.... je relis encore maintenant une deuxième fois ton inspiration autour de ces énergies si puissantes de cette pleine lune... je suis touchée, impressionnée, toute virevoltée... quelle densité ! merci de nous ouvrir au lien possible avec la vastitude de notre être tâtonnant dans son élan de croissance. Je reçois tes messages comme de vrais cadeaux... messagers de fécondité...