Super Pleine Lune du 14 Novembre 2016 dans l’axe Taureau/Scorpion : qu’est-ce que nos ombres ont à nous dire ?

 

La Super Pleine Lune du 14 novembre est exceptionnelle par sa taille apparente, du point de vue terrestre. Elle sera à son périgée (point le plus proche de la Terre) ce qui est assez rare (la dernière fois était en 1948) ! Elle apparaîtra donc dans le ciel beaucoup plus grosse que d'habitude.

 

La période est intense et l’énergie du Scorpion, doublement représentée dans cette Pleine Lune palpable (trigone à Pluton).

 

 

Le territoire, le lien, les limites et la relation à l’argent

 

Comment entrer en lien tout en restant en adéquation avec nos valeurs et en préservant notre territoire ?

 

Que mettons-nous en commun dans la relation ? Que gardons-nous pour nous ?

 

Quelles sont les exigences que nous avons développées en lien avec la non acceptation de notre partie humaine débouchant sur la non acceptation de celle de l’autre ?

 

Quelles limites est-ce que nous mettons dans nos relations ?

 

Est-ce que nous nous laissons sans cesse « balader » par les autres ou est-ce que nous arrivons à mettre notre cadre, que ça soit au niveau personnel ou professionnel ?

 

A quel moment sommes-nous envahissants (es) ? A quel moment est-ce que nous nous laissons envahir ?

 

Comment est-ce que nous gérons la notion de secret ? Est-ce que nous nous retrouvons souvent dépositaires d’un secret trop lourd pour nous ou est-ce que nous rentrons en lien par le secret créant directement un lien trop intense et enfermant avec la personne en face de nous ?

 

Est-ce que nous gardons tout pour nous ou est-ce qu’au contraire nous n’avons aucun jardin secret comme si nous évoluions « sans protection » et sans intimité ?

 

Il est évident que tous les envahissements que nous avons vécus, psychiques ou physiques, peuvent créer des tendances à être intrusifs ou à nous laisser intruser.

 

Parfois, par exemple, les enfants servent d’oreilles pour les confidences d’un de leur parent, ce parent niant la place de l’enfant et enfreignant ainsi son espace.

 

L’adulte pourra alors se retrouver dans des situations relationnelles ou il sert d’oreille aux problèmes des personnes autour sans que jamais personne ne prenne réellement de ses nouvelles.

 

La clé de retournement est alors la reconnaissance de la colère pour retrouver notre puissance de dire non et d’affirmer notre nom.

 

La reconnaissance de ces zones d’ombre sera accompagnée par l’entrée de Mercure en Sagittaire qui aime donner du sens et voir la symbolique dans chaque chose.

 

Alors que l’énergie du Scorpion peut nous faire descendre en profondeur mais aussi nous happer dans des chutes vertigineuses, celle du Sagittaire peut nous faire fuir nos ombres mais aussi nous aider à prendre de la hauteur symbolique sur les choses.

 

La cohabitation harmonieuse de ces deux énergies est donc une clé de guérison importante. Nous pourrions toutefois être en proie à des illusions si nous n’y prêtons pas garde car si la période nous demande de nous relier à l’énergie divine, elle nous demande aussi de quitter les illusions et les dépendances…

 

Le rapport à l’argent pourrait également être questionné en terme de valeur.

 

Avez-vous remarqué comme ça peut parfois être difficile d’oser demander de l’argent pour un service que nous avons effectué ?

 

Parfois cela vient toucher de vieilles histoires trans-générationnelles avec l’argent et parfois cela reflète une problématique avec la valeur que nous nous accordons.

 

La Pleine lune questionne l’équilibre entre le donner et le recevoir dans nos vies.

 

Si le donner est plus important alors il peut être intéressant de nous questionner sur « pourquoi nous donnons tant ? ». Portons-nous une culpabilité ? Avons-nous conscience que nous créons peut-être chez l’autre une redevabilité ?

 

Notre tendance est-elle au contraire d’être dans une optique de « prendre » ou de profiter des énergies des autres ?

 

Dans les deux cas l’énergie est déséquilibrée, même si l’une des deux positions est plus populaire dans l’inconscient collectif !

 

Transformer notre vision de la réussite

 

Sommes-nous obnubilés par notre réussite au point d’en oublier d’en vivre ?

 

Rejetons-nous toute réussite sous prétexte qu’elle n’est pas « spirituelle » alors que nous portons en fait peut-être des blessures en lien avec la difficulté à nous reconnaître ?

 

Avons-nous vécu une absence réelle ou symbolique de père nous empêchant de reconnaître nos capacités de création ?

 

Nous sommes invités à travers cette Pleine Lune à transformer les idées erronées que nous pourrions avoir autour de la réussite et de la création et à nous laisser toucher par nos éventuelles carences en matière de reconnaissance dans l'enfance.

 

L’idéalisation et la désidéalisation

 

L’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis reliée à la configuration astrale de la Pleine Lune m’a fait faire un lien avec la problématique d’idéalisation.

 

Les mécanismes de développement de l’enfant sont tels que plus le parent est toxique, plus l’enfant va l’idéaliser. Pourquoi l’enfant fait-il cela ? Justement pour se sentir en sécurité, qui est en fait une pseudo sécurité !

 

Cela peut créer des personnes qui, une fois adultes, vont mettre sur un piédestal des sortes de gourous, qu’ils évoluent en tant qu’amoureux, hommes politiques ou figures spirituelles.

 

Il est donc important pour chacun d’entre nous d’observer là où nous ne voulons pas voir, là où nous nous voilons la face et où nous préférons idéaliser parce que cela nous ferait nous sentir en insécurité ou remettrait en cause nos choix si nous décidions d’ouvrir les yeux.

 

J’ai pu assister par ailleurs dans les séances ces derniers temps à des mouvements de désidéalisations accélérés de telle ou telle relation faisant référence à la mère ou au père.

 

Nous ne pouvons être libres et créer des relations d’amour si nous sommes encore aux prises avec notre passé. 

 

Servons-nous de cette ombre qui nous est envoyée à la face par les écrans des médias pour faire le ménage chez nous, dans notre monde intérieur…

 

Les deuils non faits et les deuils nécessaires

 

Qui parle de Scorpion parle aussi de deuils : les deuils réels qui  n’ont pas été faits par nos ancêtres mais aussi les deuils symboliques que nous n’avons pas faits en lien avec des évènements marquants dans notre vie.

 

Qui parle de Scorpion parle également d’accepter notre pulsion de mort pour pouvoir aimer la vie. Cette pulsion a besoin d’être accueillie afin de nous permettre ensuite de rechoisir la vie.

 

Ce non élan de vie est en lien avec la « cuirasse fondamentale » (1) logée au cœur de notre corps et dans nos yeux, là où réside la pulsion de vie et de mort.

 

Par dessus  se sont créées les cuirasses d’impuissance, du mal aimée, de protection, d’appartenance, parentales, sociales et narcissiques !!

 

Autant vous dire que de prendre conscience et d’accueillir cette pulsion de mort n’est pas chose facile !

 

Beaucoup de nous passons beaucoup de temps à essayer de nous motiver par dessus un non élan profond et cela crée une lutte.

 

Et si nous accueillons ce non élan ? Il n’est pas si terrible, il ne s’agit que d’émotions portées par notre enfant intérieur finalement !

 

Et nous pourrions être surpris (e) du résultat !

 

Les abus, la manipulation et les défenses perverses

 

Les abus commencent là où la « barre de génération » n’est pas respectée…

 

A l’origine nous avons ce fameux triangle parents/enfants avec souvent un parent qui ne respecte pas la « barre de génération » et descend jusqu’à celle de l’enfant.

 

Dans l’extrême nous avons l’inceste mais sans aller jusqu’à là nous trouvons le chantage affectif, la fusion parent/enfant, le lien par le secret, les confidences du parent sur sa vie personnelle ou sur l’autre parent…

 

Mais pour que cela puisse se vivre, il faut que la troisième personne laisse faire, soit parce que ça l’arrange (parent ayant une vie à l’extérieur par exemple), soit encore pire parce qu’il y prend du plaisir !

 

Selon l’intensité de la perversion de la tierce personne, cela peut créer des défenses perverses ou une véritable perversion chez l’enfant.

 

Il est possible que vous ayez vécu des imbroglios relationnels ces derniers temps teintés de projection et autres reproches.

 

Si c’est le cas il est important d’être le plus clair possible avec votre histoire afin de voir ce qui est vient de vous de ce qui a été plaqué sur vous.

 

Recevoir des projections issues de défenses perverses peut être très déstabilisant, surtout si on n’arrive pas à comprendre ce qui vient de nous de ce qui vient de l’autre !

 

Observez aussi si cette barre des générations est respectée autour de vous et si vous la respectez.

 

Avec amour et tendresse par nos histoires sont parfois tellement alambiquées que nous pouvons les reproduire inconsciemment tout en voulant bien faire !

 

 

Accueillir la honte

 

Oui, je sais tout cela n’est pas très fun mais bon je ne suis pas à la place des planètes J

 

Toutefois lorsque nous accueillons véritablement notre honte, ici, dans notre corps, alors nous pouvons enfin être nous-mêmes !

 

Telle Aphrodite « prise en flag » avec Ares par le filet de son mari trompé, nous n’avons plus ensuite comme alternative que de quitter la beauté « apparente » pour entrer dans une émanation de qui nous sommes depuis cet espace en nous devenu vibrant.

 

Revenir à l’essentiel

 

J’ai longtemps été une personne joyeuse trainant un fond profondément triste et finalement ce qui m’a permis de transformer cela a été d’écouter mon non élan de vie puis de reconnaître que je ne savais pas rentrer en lien car je n’avais pas été initiée à cela.

 

J'ai eu la chance d'être merveilleusement accompagnée dans cette reconnaissance, avec tendresse et compréhension dans un espace thérapeutique bienveillant et enveloppant.

 

Comme tout ce que l’on reconnaît avec le cœur peut se transformer, ma vie s’est métamorphosée en une vie pleine de liens véritables avec mes proches, mes amis, les personnes que j’accompagne, avec moi-même, la nature, le plus vaste, une vie pleine de joie et de créativité.

 

C’est à cela que je me reconnecte quand tout dans l’actualité semblerait vouloir me faire croire que plus rien n’a de sens et, même si je suis comme beaucoup sidérée par l’élection de Donald Trump, je choisis de ne plus faire dépendre mon bien être des aléas du monde extérieur, tout en accueillant ce que cela pourrait soulever comme émotion liée à mon histoire quand c’est le cas.

 

En restant en présence aussi que, comme nous l'a enseigné Sri Aurobindo, une espèce doit parfois toucher le chaos pour muter...

 

Nous relier à notre guérisseur intérieur

 

Cette Pleine Lune nous demande de la force, du courage et de la persévérance mais peut aussi nous mettre en lien avec les qualités naturelles de notre guérisseur intérieur.

 

Il est possible que nous soyons guidés dans de nouvelles pratiques de transformation intérieures et que nous rencontrions d’autres âmes qui partagent le même chemin de guérison.

 

Ses énergies peuvent nous permettre de prendre conscience de nos spécificités en matière de guérison, que nous soyons thérapeutes ou pas d’ailleurs.

 

 

Le lien avec la nature comme aide à la transmutation

 

Et oui elle est toujours là, inconditionnellement pour nous aider à absorber les éventuels submergements issues des remontées d’émotions profondes.

 

Ne l’oublions pas !

 

Voilà, j’ai essayé d’être la plus exhaustive possible. Il est évident que nous avons tous un thème natal et un chemin différent.

 

Plus nous allons dans le sens de l’acceptation de nos ombres plus nous pouvons capter la force et l’énergie résiliente du Scorpion, celle qui coule dans les veines de celui ou celle qui revient de loin ! Alors n’hésitons plus, plongeons !

 

Je vous souhaite une belle intégration de ces énergies puissantes.

 

Ariane

Si vous avez l’élan de faire un don pour soutenir l’écriture de ces bulletins vous pouvez le faire sur la page d’accueil :

 

www.lefilretrouve.com

  

Vous pouvez partager ce texte si vous en avez envie, il est fait pour ça, en citant son origine.

 

 

Il est une interprétation des énergies de cette Pleine Lune parmi d’autres. Il se base sur la carte de ciel de la Pleine Lune, mes rêves, intuitions, échanges  et autres ressentis. Il se nourrit aussi de ma pratique quotidienne en tant que Praticienne en Psychothérapie par la Phénothérapie.

 

Le manque de temps ne m'a pas permis d'intégrer dans ce bulletin des oeuvres d'artistes mais n'hésitez pas à proposer les vôtres pour les futurs bulletins (cf bulletins précédents). 

 

Energies planétaires sélectionnées pour ce bulletin :

 

Soleil en Scorpion conjoint Lune noire opposé Lune en Scorpion trigone Chiron rétrograde de Poissons

 

Neptune conjoint au Nœud Sud carré Mercure et Saturne en Sagittaire

 

Jupiter opposé Uranus rétrograde carré Pluton

 

Vénus en Capricorne

 

Mars en Verseau trigone Jupiter

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Claudia (vendredi, 11 novembre 2016 22:21)

    MERCI

  • #2

    Laurence (vendredi, 11 novembre 2016 23:36)

    Merci

  • #3

    carole (samedi, 12 novembre 2016 16:44)

    Merci

  • #4

    Sabina (dimanche, 13 novembre 2016 19:41)

    Ariane, merci pour ce bulletin guidé. J'adore vraiment les lire! :) Ils sont très souvent justes et trouvent leur résonance. :)

  • #5

    juliette (lundi, 14 novembre 2016 12:13)

    encore merci Ariane!
    ton bulletin est toujours aussi clair et généreux!
    bonne pleine lune à chacun(e)!

  • #6

    Gourdon (lundi, 14 novembre 2016 22:26)

    Bonjour,
    J ai beaucoup aime votre article qui a résonnait d autant plus fort que je venais d écrire in atelier de peinture intuitive "Guérir son enfant intérieur".
    Je peins et serais très heureuse de vous proposer mes peintures si elles vous correspondent, pour illustrer vos articles.mon mail: pascalegourdon.com
    A bientôt

  • #7

    Emmanuel Jehouda (mardi, 15 novembre 2016 11:27)

    Merci...

    En résonance complète avec ces aspects d'ombre(s) et de lumière(s)... dans les eaux sublunaires de cette terre foudroyée...