· 

Intensité

 

Je n ai plus le goût du drame 

Mais celui de l intensité 

En ce matin émerveillée 

Je me laisse toucher

Par les couleurs de ce ciel à peine réveillé 

 

Je n ai plus le goût de la peine 

Mais celui de la vulnérabilité 

Si d aventures mon coeur est serré

Je le laisse s écouler 

Pour rejoindre les plaines de l immensité 

 

Je n ai plus le goût de juger 

Mais celui d embrasser nos enfants blessés 

Je reconnais trop mes yeux dans le monde 

Pour ne pas voir la grande maya faire sa ronde 

 

Je n ai plus le goût de la haine 

Mais celui de l immensité 

Depuis cette douce puissance veloutée 

Je laisse mon essentiel se révéler 

 

J ai le goût de danser 

Avec la volupté 

Celui de la grâce retrouvée 

Dans le plein bonheur d aimer...

Écrire commentaire

Commentaires : 0