• Ariane Clément

Eclipse de Lune 16/7, axe Capricorne/Cancer : quitter nos faux dieux et développer notre autonomie

Mis à jour : 14 juil. 2019


Photo de Jacob_09


Lors d’une éclipse lunaire, le soleil obstrue plus ou moins entièrement la visibilité de la Lune depuis la terre.


D’un point de vue intérieur, c’est comme si nos points d’ancrage en matière de sécurité affective disparaissaient et que nous étions obligés de franchir un pas de maturité.


Les personnes ayant des planètes ou des axes autour de ce point du 24° degré des signes du Cancer/ Capricorne sont bien sûr particulièrement concernées.


La Lune étant ici en Capricorne dans le signe traditionnellement associé au père, il peut y avoir des situations qui nous poussent à rompre notre dépendance à cette fonction extérieure, que ça soit à travers le deuil réel de notre propre père, à travers la rupture amoureuse avec une personne que nous avions idéalisée, à travers la dés idéalisation de systèmes de croyances extérieurs rigides ou à travers des ruptures avec des « pères symboliques » par exemple…



Devenir notre propre père et notre propre mère


C’est la première fois que j’ai ressenti aussi nettement dans mes accompagnements à quel point, d’avoir eu des parents en partie ou clairement toxiques voire psychotiques (pour certains), avait tendance à nous propulser dans des rôles de « sur père » ou de « sur mère » pour les autres.


Nous avons tendance à compenser l’absence vécue en "sur secrétant" de la bonne mère ou du bon père pour les autres (ou la reproduire aussi pour certains).


Toutefois, tant que le mode d’absence ou de toxicité parental que nous avons vécu n’a pas clairement été identifié, nous pouvons avoir du mal à utiliser ces fonctions pour nous-même !

La question à se poser serait alors « que ferais-je si j’étais un bon père pour moi ? Une bonne mère ? »


Quelles seraient mes priorités, mes relations, le temps que je m’accorderais, mes projets… ?


Quitter une fausse vision sacrificielle et fusionnelle de la spiritualité que nous avons pu confondre avec le noyau psychotique parental


Le Soi (centre guérisseur de la psyché) m’a petit à petit fait sortir d’une vision trop sacrificielle de la spiritualité et de la vie.


Il y a 10 planètes dans un thème natal et j’aime envisager le Soi comme une sagesse garantissant que ces 10 archétypes soient respectés.


Pourquoi alors est-ce que Neptune, planète de la reliance par le cœur au plus vaste devrait-elle prendre toute la place au point de nier nos besoins (la Lune), notre rayonnement (le Soleil), notre besoin de prendre notre place (Jupiter), la loi psychique selon laquelle nous sommes des êtes séparés (Saturne), notre assertivité et nos élans (Mars) le besoin nécessaire d’une intelligence psychanalytique et de relativisation (Pluton), notre besoin de communiquer (Mercure), notre sensualité et la relation (Vénus) et notre génie créateur (Uranus) ?


Nos parents arrivaient après deux guerres et ils portaient souvent une faille profonde en matière d’enveloppement précoce.


Le « pare-excitation » (enveloppement protégeant des excitations extérieures) de leur mère a pu être défectueux ou ils ont pu naître pendant des bombardements, ou dans des familles avec de lourds secrets qui pesaient sur la mère au moment où ils étaient nouveaux nés…bref…


Certains d’entre eux sont devenus psychotiques et d’autres ont fait avec un noyau psychotique fort. Ce noyau est un noyau qui se crée au moment de la fusion du nourrisson avec la mère (et dans la vie intra-utérine).


Leur folie consistait alors parfois à nier leurs enfants, à considérer que leur enfant leur appartenait, à défouler leur colère sur eux voire encore à leur demander implicitement de les porter, comme si l’autre était en fusion avec eux !


Si le message implicite de la folie familiale était qu’il est bon de se sacrifier alors quoi de mieux que la spiritualité pour projeter cette folie ?


La fonction paternelle était censée être là pour nous apporter le discernement et nous rappeler que nous avions le droit d’exister séparés des autres.


Mais lorsque le père est en fusion que se passe-t-il ?


Neptune à l’ascendant de cette éclipse (pour la France) avec les Poissons comme signe ascendant en aspect positif à l’éclipse peut nous aider à traverser notre propre noyau de fusion pour quitter les faux repères (lune en Capricorne occultée).


Etre inspiré, relié au plus vaste, dans l'écoute oui, mais se sacrifier pour l’autre : non !


Les lunes noires en Poissons peuvent nous faire traverser à la fois l’ombre (dissolution, fuite, fausses spiritualités, sacrifice, couche schizoïde) et la magie de ce signe (ouverture au subtil et au partage vibratoire)…


Il est possible également que d’autres archétypes se soient pris pour le Soi dans votre vie comme par exemple le besoin de sécurité lunaire ou comme le besoin de reconnaissance de Jupiter…Chaque famille et chaque personne a ses tendances...


Une compréhension de l’architecture psychique de notre vie qui nous pousse au changement


Une éclipse est toujours une invitation au changement, qu’il soit voulu ou forcé par l’extérieur, d’autant plus dans un axe cardinal !


Beaucoup de planètes étant toutefois rétrogrades, la portée concrète extérieure de ce changement pourrait attendre la rentrée, ça tombe bien c’est les vacances pour beaucoup d’entre nous !


Ici c’est un signe du Capricorne habité par Saturne et Pluton à laquelle cette éclipse nous relie.


Nous avons la possibilité d’avoir un recul important sur les grandes lignes architecturales de notre vie et de changer nos structures profondes si nous acceptons de nous ouvrir à la vision archétypale et symbolique qui est le langage du Soi.


Imaginons par exemple que les femmes de notre lignée aient toutes été maltraitées ou abusées par les hommes. Il est évident que des constellations familiales peuvent vous aider.


Mais il serait aussi intéressant de comprendre comment Mars, notre masculin continue d’agresser la Lune (notre sensibilité) ou Vénus (notre sensualité, la relation) dans notre vie plutôt que de la protéger ?


Comment redonner à notre masculin ses lettres de noblesse de protecteur du féminin à travers Saturne (le cadre, le discernement) et Mars (le guerrier, l’assertivité) ?


Comment protéger notre sensibilité sans tomber dans une hyper protection en mode parano ?


C’est un exemple toutefois non pris totalement au hasard puisque la Lune est naître du Cancer et Saturne du Capricorne.



Dessins de Mauro Fabbro

Une refondation depuis le Soi nous invitant à un équilibre entre la sensibilité et la vision symbolique


Le Soi, centre fondateur de la psyché a cette capacité à réunifier ce qui a été séparé ou éclaté, à nous faire prendre conscience de l’équilibre à rétablir entre le masculin et le féminin en nous.


Nos parents étaient des Dieux pour nous enfant et il semblerait que nous ayons à dés idéaliser ces figures intérieures pour que le Soi fasse germer des figures plus porteuses à l’intérieur de nous.


En astrologie on dit que le signe du Cancer est la porte des hommes et le Capricorne celle des dieux.


En osant plonger dans notre profonde humanité, en osant la tendresse face à chacun de nos mouvements intérieurs (Cancer), et en reliant cela à une vision symbolique et archétypale (Capricorne), la fleur de Lotus de notre divinité pourrait bien s’épanouir toute seule arrosée par le Soi…


Je vous souhaite à toutes et à tous un bel été !


Ariane

1,332 vues2 commentaires
  • Google Play Social Icône
  • iTunes sociale Icône
  • Amazon Icône sociale
  • Spotify Icône sociale
  • Deezer sociale Icône
  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • TIC Tac