top of page

Eclipse de Lune du 26 Mai en Sagittaire : remettre en cause nos axiomes pour nous ouvrir à la grâce




Je ne sais pas ce qu’il est est pour vous mais je trouve cette période très exigeante intérieurement et je suis heureuse d’avoir ces trois jours de week end pour prendre le temps de méditer plus longuement et relire des rêves que je n’avais pas pris le temps d’interpréter.


Même si j’ai la chance de recevoir des enseignements du Soi à travers mon métier tous les jours, et j’en profite d’ailleurs pour remercier toutes les personnes qui me font confiance ou m’ont fait confiance dans le passé pour les accompagner, je ressentais le besoin de me recentrer plus encore que d’habitude pour traverser cette période intense.

Les planètes ne démentent pas ce ressenti car nous avons à faire à un festival d’aspects et autres éclipses et rétrogradations qui viennent nous inviter à passer un « sacré » cap de conscience.

Commençons donc par l’entrée dans la saison des éclipses.


Je parle de saison des éclipses car les éclipses se vivent toujours par deux, une éclipse de Soleil puis de Lune ou l'inverse. Elles se vivent lorsque la Nouvelle Lune ou ici la Pleine lune se fait dans l'axe des Noeuds Lunaires (axe karmique).


Elles sont donc toujours une invitation à grandir en conscience et les plus sensibles d'entre nous peuvent les ressentir plus d'un mois avant et après leurs dates.


La dernière fois que les éclipses ont eu lieu dans cet axe Gémeaux Sagittaire, avec le Noeud Nord en Gémeaux et le Noeud Sud en Sagittaire, c'était en 2002/2003 et il peut être intéressant d'observer les sujets qui avaient été concernés à l'époque et sur lesquels nous avons à passer un cap de conscience.


L'éclipse du 26 Mai est une éclipse de Lune et une éclipse de Lune, quelle qu’elle soit semble comme venir nous retirer nos sécurités « extérieures » pour nous inviter à aller chercher en nous ou plutôt dans le Soi la véritable sécurité.


Nous pouvons aussi avoir l'impression que les éclaircissements, d'habitude apportés par la Pleine Lune, sont comme différés dans le temps.


Ici la Lune est en Sagittaire ce qui nous invite à remettre en cause certains de nos dogmes et axiomes de vie, ces dogmes ayant pu nous être présentés par l’inconscient collectif ou par notre matrice comme étant « la vérité » fusse-t-elle spirituelle.


Rien que cette histoire de vaccin nous invite à aller du côté des Gémeaux, à penser par nous même et à réfléchir à ce qui est juste pour nous car les situations de chacun sont très différentes plutôt que de suivre directement et sans réfléchir la voie du pouvoir en place ou la voie de la rébellion systématique...


Le signe des Gémeaux mis à l’honneur par cette Pleine Lune est gouverné par Mercure.


Mercure a une fonction psychopompe à savoir qu’elle peut relier le ciel et la terre tel Hermès qui est envoyé par Zeus dans l’Hades pour négocier la libération de Perséphone, fille de Déméter, afin que cette dernière puisse libérer l’abondance de la terre.

Lorsque notre intelligence se met au service du processus de différenciation nous allons pouvoir aller rencontrer l’autre, dans l’inconscient, Animus (pour les femmes) ou Anima (pour les hommes) afin de vivre progressivement l’alliance du masculin et du féminin, les noces cosmiques du Soleil et de la Lune. C’est alors que notre véritanle individualité pourra émerger de ce processus intime de rencontre à l’intérieur de Soi. C’est un processus qui se vit dans l’intime loin de toutes les considérations éthérées que nous pourrions avoir au préalable sur la divinité.


C'est, comme le dit le mythe, dans ce lien profond avec notre inconscient que l'abondance de la vie pourra se libérer dans nos vies et non pas depuis une volonté stérile du moi.


Le signes de Gémeaux c'est aussi la légèreté de l'être, une légèreté qui ne soit pas fuite mais qui vienne d'une compréhension profonde de la futilité de prendre les choses trop au sérieux!


Avec Vénus en Gémeaux, le verbe peut devenir léger tout en portant la grâce de la beauté afin de sortir au mieux de nos dualités...


Jupiter en carré de cette éclipse est entrée en Poissons et nous invite donc à une ouverture encore plus grande au monde de l’illimité dans nos inconscients (dans la vision Jungienne notre guide nous parle au coeur de l’inconscient et nous recevons les rêves plutôt que de les "faire") et à quitter les compensations Jupiteriennes (toujours plus, besoin de reconnaissance...) pour vivre un contact plus gracieux avec l’illimité...

Une invitation aussi à vivre le temps du Soi, union de féminin et du masculin qui nous pousse à ralentir et à être dans un temps personnel en quittant les obligations de l’inconscient collectif.

Le carré est un aspect de tension et il n’est pas évident de quitter les injonctions Jupiteriennes. En voici quelques exemples pour vous faire image (à prendre avec humour et bienveillance) : « aller absolument en terrasse le 19 Mai même s’il pleut », « voir absolument pleins d’amis car il faut montrer qu’on est sociable », « accumuler les signes extérieurs de richesse ou de réussite».


Jupiter pouvant être en lien dans son premier niveau de conscience avec la Persona (modèle de perfection obligatoire du milieu dans lequel on a grandit mais aussi du milieu dans lequel on évolue ), nous pouvons adapter ces injonctions à chaque milieu social « avoir écrit un livre pour un thérapeute », « acheter une résidence secondaire pour un cadre », « faire une taille 36 pour une femme », « être toujours dans la grâce »…


Cela ne veut pas dire que que vous ne pouvez pas écrire un livre, avoir une maison à la campagne ou faire du 36!


Le soucis est quand cela part d’une pression extérieure pour faire comme les autres.

Là où il y a de l’inflation la grâce disparaît et le chemin de l'âme se brouille...


Jupiter (qui est d'ailleurs soit dit en passant le maître de cette lunaison Sagittaire) devient, au fur et à mesure du processus d'individuation, une capacité à nous relier au plus vaste à travers le véritable désir de notre âme...Ressentir le profond désir de l'univers pour nous, pour notre incarnation...