top of page

Nouvelle Lune du 21 et passage direct d’Uranus le 22: ça y est ça commence !



Je sors d’un stage de méditation avec le Yoga intégral (travail de mère et Sri Aurobindo sur les cellules) enseigné par Pierre Trigano.


Comme à chacun de ces stages je retrouve cette passion pour cette œuvre de transformation du corps, la beauté de ce mouvement ondulatoire qui vient pénétrer les espaces les plus tranchants du corps ou devrais-je dire du mental cellulaire.


Cette joie aussi de pouvoir œuvrer depuis mon corps pour la planète.


Notre monde a tendance à toujours nous ramener au « tranchant » là où nous aurions à vivre la grâce de « l’ondulatoire ».


J’étais heureuse aussi d’entendre Luc Bigé citer, dans ses vidéos sur l’astrologie, l’œuvre de Mère et Sri Aurobindo comme l’œuvre ultime plutonienne d’accueil de la volonté divine par la transformation du corps.


C’est alors que je réalise que nous sommes le 22, date du passage direct d’Uranus !


Cet Uranus qui est passé rétrograde en progression lors de mon inscription à l’école des rêves et des profondeurs il y a quelques années tandis que Pluton était passé rétrograde en progression lors de ma découverte à 29 ans des enseignements de Mère et Sri Aurobindo, découverte qui avait changé ma vie.


Ces planètes transpersonnelles, lors de leurs rétrogradations dans nos thèmes progressés viennent accentuer l’appel intérieur à la transformation pour Pluton et à l’indépendance et la révolution pour Uranus.


Mais comme me l’avait indiqué un rêve, il nous faut quitter les violences potentielles tranchantes d’Uranus pour entrer dans sa dimension féminine. Sa maîtrise ésotérique du signe de la Balance nous rappelle que la véritable révolution serait que nous puissions vivre nos relations de manière libre et non aliénantes.


Quand je parle de liberté je ne parle ni de contre-dépendance (que la tension entre Vénus et Uranus pourrait activer) ni de cette hyper-liberté sexuelle tellement à la mode et qui se prendrait pour la véritable liberté alors qu’elle est parfois contre-dépendance ou fuite (mais bien sûr il n’y a rien de systématique et surtout pas de moralisme dans mes propos car nous sommes tous et toutes différents (es) et avons différentes choses à vivre) ou d’une liberté souvent proclamée comme un droit là où elle n’est pas véritablement vécue de l’intérieur…


La véritable liberté viendrait donc de cette union en nous du féminin et du masculin qui fait que nous ne serions plus des quémandeurs d’amour ou bien des « rejeteurs » d’amour.


Tout un programme donc…


Il me semble que cette Nouvelle Lune en Verseau conjointe à Pluton doublée de la conjonction Vénus Saturne en Verseau et du passage d’Uranus directe vienne donner un coup d’accélérateur à notre évolution en lien avec l’évolution de l’humanité.


Le sextile à Neptune va dans le sens d’une ouverture du cœur et à la transcendance.


Le sextile à Jupiter vient préparer l’énergie du printemps en nous aidant à imaginer de nouvelles formes qui commenceront à grandir quand le Soleil rejoindra Jupiter en Bélier.


Le leitmotiv pourrait être : comment nous engager dans une action qui soit non tranchante et non compétitive ? Car ne pas s’engager c’est aussi laisser libre cours à l’inflation et ne rien proposer d’autre face un ce monde capitalisme coupant et tranchant.


Mais revenons à la conjonction de la Nouvelle Lune avec Pluton. Il est aussi possible que cette Nouvelle Lune vienne stimuler des angoisses ou des dynamiques de pouvoir.


Il nous faudrait alors nous rappeler que les angoisses peuvent venir d’un processus de transformation que nous refusons de vivre et que les dynamiques de pouvoir nous invitent à prendre du recul pour pouvoir symboliser l’autre comme une dimension inconsciente de notre psyché.


En tous cas à partir du 25 Mars reprend du galop et Mercure qui est stationnaire change de degré le 23. Comme si l'année commençait extérieurement enfin !


Ca va bouger un peu et comme à chaque fois nous y verrons plus clair à la Pleine Lune du 5 Février.


Belle nouvelle Lune à toutes et à tous !


Ariane