top of page

Nouvelle Lune en Bélier du 24 Mars : guérir du surcroît de « Yang » - initier du nouveau


Alors que nous savions que le mois de Mars promettait d’être explosif, nous étions encore loin d’imaginer l’épreuve qui nous attendait…

La triple conjonction Jupiter Saturne Pluton avait préparé le terrain d’un changement de structure planétaire et à l’intérieur de nous et Mars est venu mettre le feu aux poudres…

Le Nœud Nord en Cancer nous invitait à revenir à nous, à notre intériorité, le Nœud Sud en Capricorne à lâcher nos « loyautés » extérieures pour entrer dans une véritable intégrité…

Les énergies Poissons nous ont obligés à lâcher avec ou contre notre gré, à nous ouvrir au fait que ça n’est pas nous qui décidons au final…

Chacun réagit à sa façon à cette transition planétaire…Cette fois-ci nous ne pouvons en tous cas plus l’éviter…

Toutes mes pensées du cœur vont vers les êtres endeuillés par cette pandémie ainsi qu’à toutes les équipes soignantes et à tous ceux qui travaillent à l’extérieur pour servir les autres…

Une nouvelle Lune nous invitant à trouver un mode d’action différent, plus personnel

Nous vivons dans une société encore trop basée sur le « Yang », sur l’extériorité.

L’action et les résultats sont encore trop valorisés au détriment d’une présence à nous-mêmes.

Cette Nouvelle Lune se faisant conjointe à Chiron et à la Lune Noire, en tension aux Nœuds Lunaires, il semble que nous soyons plus que fortement invités à trouver une action qui soit plus personnelle, plus en lien avec notre être profond et moins avec les modèles de perfection obligatoires et souvent inconscients dans lesquels nous avons grandis (la Persona).

Nous avions été si loin dans l’absurde qu’il nous était presque impossible d’imaginer enrayer cette machine capitaliste qui s’emballait toute seule et qui représentait un véritable danger pour la planète et pour notre vie.

Coup d’arrêt. Nous y sommes. Les poumons de la planète respirent enfin...La machine capitaliste est obligée à l'arrêt.

Nous sommes chacun et chacune invités à guérir de notre suractivité « yang » pour entrer dans une action au service de la féminité, de l’ouverture à l’autre, de la vie…

Une action qui n’entrave pas notre respiration par le stress, cette colère moderne…

Une action qui honore notre âme et notre planète…

Une Nouvelle Lune nous invitant à aller transformer les énergies de colère et de frustration

La colère provient d’expériences où nous avons été mis en lien avec l’archétype de l’inflation (*) à travers nos parents ou des personnes qui ont pris pouvoir sur nous.

Elle pourrait nous placer dans un sentiment d’injustice face aux évènements, nous empêchant alors de faire corps avec ce qui est à vivre.

Les déplacements étant limités, cette colère pourrait être décuplée si nous utilisions auparavant le sport comme voie de défoulement.

Si la colère est l’émotion qui protège d’autres émotions plus profondes alors une piste serait d’écouter ce qu’elle protège…

Si au contraire cette colère n’a jamais été reconnue alors peut-être serait-il temps de le faire…

La reconnaître et l’écouter depuis un espace vaste en nous…La laisser fondre dans la sollicitude profonde de la divinité en nous…Comme si nous étions une mère enveloppante pour nous même.

Cette colère a pu aussi avoir un rôle « anti-effondrement » face à la menace dépressive qui rodait dans l’inconscient familiale.

Alors c’est cette peur de l’effondrement qu’il nous faudra écouter…depuis cet espace vibratoire derrière votre cœur qui va rejoindre les cellules concernées…

Une Nouvelle Lune qui nous invite à oser de nouvelles voies de transmissions en rapport avec la guérison

Avant le confinement, j’ai eu l’impression de vivre une sorte de période préparatoire de descente accélérée qui m’a donné des outils supplémentaires pour m’intérioriser, m’accompagner et accompagner au mieux pendant cette période…

Chiron, le guérisseur, est conjoint à cette Nouvelle Lune et pourrait nous amener encore vers de nouveaux chemins au service de la guérison…<