P.Lune du 18/1 : quand le « caché » vient transformer les structures profondes de l’archétype père

Dernière mise à jour : 18 janv.




Pluton est collé au Soleil dans cette Pleine Lune.


Pluton peut tour à tour revêtir la peau de la honte, de la mort, du totalitarisme, de la rage, du pouvoir pour faire ressortir tout ce qui a été refoulé derrière le masque de notre Persona (modèle de perfection obligatoire).


Ses passages ne font pas grand cas de notre personnalité qui, ici avec le signe du Capricorne, ne peut plus rien contrôler et pourrait ou pas essayer de résister à ce ras de marée Plutonien.


L’ombre terrible de l’humanité ressort à travers cette prise de pouvoir de l’état et cette accusation d’un groupe «bouc émissaire ». Continuons à la transformer en nous…


Transformer nos rigidités, nos structures profondes


Que peut-on faire devant cette déferlante totalitarisme ?


Chacun et chacune pourra trouver la réponse en Soi.


Une des réponses serait d’écouter depuis les synchronicités et les rêves où est la rigidité en en nous, dans nos psychés.


Quelle inflation compensatrices, quelles rages projetées, quelles hontes, quelles culpabilités résiduelles?


Comprendre le processus de l’inflation comme compensation d’une peur ou d’une mauvaise estime de Soi, d’un sentiment de faiblesse peut aussi aider à en avoir moins peur, en Soi et chez les autres.

Pleurer nos impuissances plutôt que de renforcer la colère


La Lune en Cancer en face aide à nous laisser toucher car l’inflation (générant des inflammations dans le corps, terreau parfait pour le développement du COVID ) se dissout par les pleurs.


Nous laisser toucher par la déflation que l'inflation est venue compenser peut aider.

Par exemple si je me suis sentie humiliée enfant (déflation), il est possible qu’en compensation je cherche sans cesse à prouver ma valeur (inflation). La réponse à dire aux cellules après avoir écouté leur croyance « que je ne suis pas une bonne personne » serait de leur dire que vous êtes une valeur unique pour le monde, il n’y a pas à prouver que vous « avez de la valeur ».


Se questionner sur les notions de responsabilité et de liberté, de rigidité et de souplesse


Saturne en Verseau peut venir rigidifier au niveau des idéaux, des idéaux en lien avec la liberté et le nouveau monde.

La rétrogradation de Mercure conjoint Saturne peut nous interroger sur la notion de Loi.

Que veut la loi du Soi pour moi? Qu’est-ce qui dans ma vie fait frein et comment puis-je le symboliser? Car la loi du Soi non vécu crée des freins et des blocages.

Observer le réel, sortir du déni de réel. Le réel nous enseigne plus que nos systèmes de pensée.


Il y a une traduction d’un des textes du Yi King qui dit « poursuivre un conflit jusqu’à sa conclusion amère a de mauvais résultats, même si l’on a raison car on perpétue ainsi l’inimitié ».

Si nous vivons une forme de conflit en ce moment, n’oublions pas que celui qui semble se soumettre est en fait le plus fort, car la soumission dont nous parlons est en fait une soumission à la puissance de vie.

Retrouver notre véritable puissance en transformant l’archétype père pris dans le patriarcat


L’archétype père que nous avons épousé en occident est un archétype basé sur la guerre, la lutte, le pouvoir du savoir.

Il nous faut avoir une opinion sur tout, nous positionner, nous surprotéger, nous méfier de l’autre.


L’archétype père transformé a quitté le savoir et le contrôle pour intégrer la douceur et l’écologie du signe du Cancer en face.

Nos choix ne sont alors plus faits depuis un absolu mais depuis une adaptation saine à la vie et à nos véritables besoins.

Il ne nous oblige plus à être forts mais nous invite à être tendres avec nous-mêmes.

Il nous permet de symboliser le réel plutôt que de rester dans une position rigide (car le symbole est le langage du Soi, union du féminin et du masculin..

Il est non culpabilisant et nous permet d’accueillir véritablement l’autre plutôt qu’être un rempart contre l’autre.

Il accueille nos vulnérabilités comme un trésor favorisant le contact intime avec la puissance de vie.

Alors qu’Uranus redevient direct et Pluton vient transformer les carapaces de l’archétype père (Soleil en Capricorne), nous pourrions être interpellés sur ce que nous demande vraiment cette révolution de conscience Uranienne.

Une révolution qui partirait d’un homme tendre en nous, un homme qui place l’ouverture et le féminin au centre, pas une révolution de lutte…Trop de têtes ont déjà été coupées...


Une porte de sortie spirituelle au clivage sociétal actuel


Au final, difficile de traverser cette période sans une foi profonde.

Une foi envers le fait que ces contrôles sont un dernier soubresaut d’une société malade qui a peur de la mort car elle refuse de quitter un rationalisme unilatéral.


Une foi dans le fait que, malgré les apparences, le monde du féminin continue son chemin.


Une foi avec une vigilance face aux illusions qui se prennent pour la vérité (Mars carré Neptune).

Cultivons notre nature « abandonnée » plutôt que nos colères arc-boutées.

Un autre texte du Yi King nous dit :

« Ainsi l’homme noble à la nature abandonnée accumule les petites choses pour en faire des choses grandes et élevées »


Même si nous avons l’impression que rien n’avance extérieurement du fait des limitations de la pandémie, il est un lieu de résilience, un lieu ou des petits pas peuvent être faits chaque jour, un lieu dans lequel on peut suivre les petits cailloux du parchemin magique de notre existence.

Ce lieu est le monde de notre psyché, guidé par le Soi.


Dans ce lieu nous avons un guide bienveillant qui cherche à communiquer avec nous malgré la pression toujours croissante de l’inconscient collectif.


Ecoutons-le car l’humanité c’est nous et l’amour et la conscience sont bien plus puissantes que la haine.


Le pouvoir du changement est en nous.

Nous sommes le monde…


nb : je n'ai pas reparlé de la rétrogradation de Vénus, se reporter à mon article posté sur Instagram et Facebook.



571 vues0 commentaire