top of page

P.Lune du 28/01 - axe Lion Verseau : poser la loi pour pouvoir vivre son acte créateur et l'amour


Je crois que ça n’aura échappé à personne sur cette planète, les énergies du moment sont plutôt intenses !


L’axe Lion Verseau est en lien avec l’espace créateur en nous : vivre sa créativité et la partager, mettre sa créativité au service d’idéaux…

Trouver un équilibre entre l’amour et l’amitié dans nos vies, oser partager depuis le coeur plutôt que pour nourrir l’ego…

Mais la Pleine Lune est entourée de tensions faisant ressurgir de vieux dossiers.

Résurgence d’éléments traumatiques liés à la maltraitante et aux abus


La période a été impressionnante sur ces sujets. C’est comme si ce que nous avions pu occulter ou ne reconnaître qu’en partie faisait irruption soudainement dans nos psychés (Mars est lié aux abus et à la maltraitance, Saturne à la Loi, Uranus aux traumas, Vénus Pluton aux secrets liés à la sexualité notamment invitant à une transformation en profondeur des blessures du coeur).


Les plus conscients d’entre nous peuvent avoir l’occasion de faire des liens et d’avancer encore plus avant dans leur guérison.


D’autres malheureusement n’ayant pas la connaissance symbolique pour le faire pourront vivre cette période dans un grand sentiment d’impuissance.

Les médias relaient l’affaire Kouchner et un « me too inceste » est créé.

L’inceste est un désastre terrible et il est souvent difficile à reconnaître surtout dans ses formes les plus sournoises.

L’autre parent, souvent la mère n’ayant la plupart du temps par reconnu la chose, la personne garde dans son inconscient cette figure de l’autre parent qui ne reconnait pas et garde donc la culpabilité.


La victime « introjecte » l’abuseur en elle et va vivre sa vie inconsciemment comme si c’était elle la vicieuse ou le vicieux, d’autant que le corps lui, peut, ressentir du plaisir ce qui crée beaucoup de culpabilité chez l’abusé.

Dans le cas de la matraitance, la personne aura peur d’être dangereux ou dangereuse et pourra soit reproduire la mise en danger sur autrui ou sur soi-même (conduites à risques, accidents…) soit se placer dans un rôle sclérosant de l’hyper mère ou de l’hyper père qui bridera ses élans créateurs, soit se mettre totalement à distance de l’incarnation et des relations.

Je tiens aussi ici à préciser que la maltraitante peut aussi être psychique. Lorsque nous avons eu à faire à un parent pervers narcissique ou paranoïaque par exemple le travail est long pour poser la loi psychique car ce parent à créé un sac de noeuds dans notre psyché (ou plutôt devrais-je dire les archétypes qui sont à l’oeuvre en lui).

Poser la loi là où elle n’a pas été posée

En astrologie la loi est associée à Saturne, très présent dans cette Pleine Lune.


Pourquoi et comment poser la loi?


La loi qu’elle soit posée symboliquement dans un rêve ou dans la réalité permet de nous libérer de la culpabilité et de la colère.


Au delà du fait qu’elle est là aussi pour protéger d’autres éventuelles futures victimes, elle favorise également le début (ou une étape importante) du processus de réparation.


Il est très important de séparer abuseur et victime dans la psyché de la victime.


Elle permet de nous libérer de la culpabilité (toujours ce mécanisme d’introjection).


Mais poser la loi nous aide aussi à cesser les mécanismes de compensation, de fuite en avant ou d’hyper protection que nous avons mis en place pour survivre.


Dans la vision de la Kabbale qui m’a été enseignée (enseignement énergétique relié au corps et visant une guérison de l’être), la loi est associée à Geburah (que certains associent à Mars en astrologie) et qui peut aussi parler de la colère (en inflation) et de la culpabilité (en déflation). Elle est sur la colonne de gauche du féminin et le gendarme des rêves qui pose la véritable loi est celui qui honore la féminité et la paix avant de faire régner l'ordre. La véritable loi est donc d'essence féminine car elle nous invite à honorer l'amour et la relation !

Je trouve ça intéressant car ça donne un autre regard et nous montre aussi que sans cette loi (posée à travers une plainte ou une analyse symbolique) nous ne pouvons pas nous libérer de la colère ou de la culpabilité qui sont très préjudiciables à notre santé (inflammations de la gorge et des poumons, mâchoire du bas et problèmes à l’épaule gauche) et il nous est alors impossible de nous ouvrir à la féminité.


Parfois, notamment quand les faits sont prescrits ou non prouvables, nous pouvons nous retrouver à porter plainte contre un voisin bruyant par exemple ou vivre une situation plus grave. La vie nous donne l’occasion de porter plainte pour pouvoir régler des histoires plus anciennes.

La loi du Soi ouvre à la créativité, au partage et à l’amour

Au final dans une vision Jungienne la véritable loi nous dit que le masculin doit être le garant de la relation et de l’amour. Le véritable masculin est l’homme tendre qui honore la vie, la féminité plutôt que de la rabaisser ou de s’en servir.

Même nous les femmes lorsque nous jugeons les rondeurs de notre corps, lorsque nous courons après je ne sais quelle compensation narcissique, ou que nous ne nous trouvons pas assez ceci ou pas assez cela, nous sommes prises par le « Masculin en inflation » qui nie la féminité et à qui il faut dire stop dans nos psychés et dans nos vies !