top of page

Pleine Lune du 21/9 : La subtilité au service de la guérison du coeur



Plus que jamais depuis le début de cette crise sanitaire m’est apparu l’importance de changer de regard pour ne pas sombrer dans la désolation.


Changer de regard c’est pouvoir ne pas confondre les plans. C’est pouvoir voir les injustices et les folies de ce monde tout en observant qu’à un autre niveau, à un niveau plus spirituel tout est « parfait ».


Ce paradoxe est parfois difficile à maintenir en nous car il demande de quitter le point de vue duel sur les choses et il me semble que l’un des plans ne doit pas remplacer l’autre pour ne pas tomber ni dans une indifférence spirituelle ni dans un submergement de colère ou de tristesse préjudiciable pour notre santé psychique et physique.


Et pourtant lorsque vous accompagnez des personnes vous apprenez à voir que chacune et chacun est touché là où il y a quelque chose à transformer dans sa vie.


Cela n’empêche en rien la compassion et la solidarité bien au contraire.



La formation de communautés solidaires


Pablo Servigne a dit lors d’une interview que la capitalisme s’était emparé du spirituel pour le nommer « développement personnel ».

Dans cette notion nous sommes responsable de notre abondance et nous n’avons qu’à nous libérer pour manifester ce que nous désirons.

Mais c’est une vision qui, sous des apparences spirituelles est basée sur un moi tout puissant, pris par l’inflation du masculin, une vision qui ne pourra jamais combler notre coeur et laisse les plus faibles sur le bord de la route.

Dans la vision des rêves et de la Kabbale qui m’a été enseignée au contraire, on parle de communauté bienveillante.

La joie véritable vient du coeur et de sentir que nous ne sommes pas seuls. Cela crée une véritable sécurité intérieure basée sur le lien et l’amour.


Cette crise a ça de beau au milieu de tout le reste qu’elle fait accélérer la formation de communautés solidaires.


Peut-être est-ce un des enseignements de ce virus qui montre que nous sommes tous inter-dépendants.


Aspect astrologique : Lune Neptune en Poissons

L’importance de cultiver la subtilité et de ne pas fuir dans des illusions ou du déni


J’ai fait un rêve et une imagination active instructifs qui me montraient qu’il fallait qu’on descende à plusieurs dans une cuvette pour vaincre les ennemis.


L’imagination active m’expliquait que par la descente (sous-entendu au coeur de nos cellules) nous ne serions pas coincés mais l’accueil de l’ennemi le transformera instantanément.


J’étais avec mon groupe de Yoga intégral (travail de descente du supra-mental dans les cellules transmis par Mère et Sri Aurobindo).


Les cellules porteuses du tragique et de l’ennemi intérieur ont besoin qu’on leur rappelle régulièrement leur divinité en ayant d’abord écouté leur monde tragique et fait descendre l’énergie supra-mentale.


Avoir une écoute subtile du monde qui nous entoure comme miroir de ce monde cellulaire demande le courage de poursuivre l’oeuvre alchimique plutôt que de sombrer dans la dramatisation tragique, la désolation ou le déni.


Cette oeuvre permet de transformer la parcelle de tragique que nous sommes venus rencontrer à travers notre inconscient familial lui même relié à l’inconscient collectif et elle est donc essentielle également, au même titre que les actes de solidarité dans le monde concret.


Le réel est la joie, notre vraie nature mais les sirènes du tragique peuvent créer comme une sorte de tristesse « poétique » une sorte de spleen qui se prendrait pour la réalité.

Parfois la poussée des archétypes portant la désolation du monde sont tellement forts qu’ils nous envahissent et il est alors de notre responsabilité de retrouver l’état créateur de la joie.

Parfois aussi, le mécanisme privilégié par le moi est celui du déni : « je préfère ne pas voir car si je voyais je m’effondrerais » est une stratégie utilisée plus ou moins consciemment par d’autres personnes.


Quels que soient nos fuites et nos dénis « ce qu’on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l’extérieur comme un destin » disait Jung.

Choisir la conscience est donc toujours la meilleure des protections.

Aspects astrologiques : Pluton rétrograde en aspect harmonique à la Pleine Lune, Soleil en Vierge conjoint Mars

Un axe de guérison par excellence