top of page

Pleine lune du 22 Juin - axe Cancer-Capricorne : trouver l’équilibre subtil entre sensibilité et structure



Pleine Lune axe Cancer Capricorne du 22 Juin
Pleine Lune du 22 Juin

Les signes féminins donnent substance, corps à l’impulsion masculine. Ce qui est généré en Gémeaux Sagittaire est incarné dans cet axe  Cancer / Capricorne


Chèr.e.s lecteurs et lectrices il est temps pour nous d’incarner un peu nos grands idéaux sagittariens et d’habiter notre corps à l'occasion de cette Pleine Lune du 22 Juin !


Temps aussi de ressentir la culmination de nos efforts et une sagesse acquise par nos expériences de vie.


Cet axe cancer capricorne nous incite à aller à l’essentiel en essayant d’être cohérent.e.s avec nos idéaux.


Il a été pour moi l’occasion d’une forme d’éclaircissement encore plus grand sur certains points, comme une synthèse des enseignements reçus pendant ce dernier quart de siècle !


Une seconde Pleine Lune aura lieu dans cet axe en Juillet ce qui nous permettra d’enraciner

encore mieux ces nouvelles visions élaborées ces derniers mois.

 

Choisir sa famille d’âme 


Même si nous avons probablement choisi notre famille d’incarnation pour évoluer, nous pouvons aussi choisir une famille d’âme avec qui nous partageons les mêmes valeurs.


Grandir ensemble - habiter la présence et s’entre-aider pour habiter cet espace de la communauté bienveillante. 


Aller à l’essentiel au cœur de l’intime, un intime qui est aussi ouverture, l’intimité avec le Soi.


Le Cancer relié à la lune me fait penser aux rêves et c’est amusant que je sorte justement d’un sympathique week-end entre analystes de l’école des rêves dans le Drôme : week-end créatif, profond et doux. 


Dans la tradition astrologique la Lune maître du cancer est reliée à Yesod (Yesod nous parle de la communication profonde selon Pierre Trigano)


L’intime advient grâce à une communication profonde avec la vie. Il n’est pas fusion ou déballage de sentiments du moi mais au contraire rencontre de l’autre depuis la transcendance.


Au final l’intime guérit n’est pas repli sur soi mais partage depuis la profondeur de qui nous sommes.

 

 

Allier présence au monde symbolique et accueil de notre vulnérabilité


J’ai eu la chance (ou l’obligation intérieure ) de passer les 24 dernières années de ma vie en formation thérapeutiques et spirituelles diverses et variées !


J’ai intégré la plupart d’entre elles dans ma pratique à des degrés différents.


J’ai pu observer certains écueils dans lesquels nous pouvons entrer selon la pratique thérapeutique utilisée :


  • une écoute du mental qui tourne en rond

  • une vision symbolique du réel favorisant un rapprochement avec le langage du Soi mais sans écoute du monde émotionnel et corporel

  • une écoute du monde corporel et émotionnel sans une vision structurante et archétypale du monde du sens


Le signe du Cancer est relié à l’archétype maternel et le monde du Capricorne à l’archétype père.


Il s’agit donc d’unir en nous l’écoute profonde de nous-même et de comprendre comment les archétypes se jouent de nous et portent aussi des blessures structurelles qui nous dépassent.


Je m’explique : après ma formation en astrologie qui m’a tout de suite mise en lien avec la vision jungienne et archétypale et « l’architecture du monde de sens » comme dirait Luc Bigé, j’ai été formée à écouter les émotions dans mon corps avec notamment la « Méthode de Libération des Cuirasses© », la Phénothérapie (thérapie jungienne et Rogérienne) ou l’EFT.


Ma formation autour des rêves, elle a favorisé le lien entre l’architecture du monde du sens et le monde émotionnel.


Ça parait compliqué expliqué comme ça mais le processus est très naturel quand on le vit.


Nous recevons du Soi, union transcendante du féminin et du masculin, des rêves qui nous amènent à nous laisser toucher par nos blessures mais de manière très précise.


S’agit-il d’une blessure de notre puissance d’affirmation ? De l’enfant intérieur ? De notre féminité ? De nos ancêtres ?


Quelles sont les voies de sorties proposées par le Soi et comment harmonise-t-il les archétypes en nous ?

 

Équilibrer les fonctions paternelles et maternelles


Lorsqu’un des deux parents a fait défaut d’une manière ou d’une autre, nous avons tendance, soit à être déficient.e.s dans cette fonction soit à faire de la « sur-mère » ou du « sur-père » en compensation.


Ces positionnements sont préjudiciables à notre évolution et peuvent nous placer directement dans le triangle de Karpman (sauveur-victime-persécuteur).


N’oublions pas que notre culpabilité va de pair avec un sentiment de toute puissance selon lequel nous devrions être parfait.e.s et tout gérer pour tout le monde.


Essayons donc d’habiter au mieux ce que l’on transmet (quelle que soit la manière de transmettre) tout en accueillant les incohérences résiduelles inhérentes à notre condition humaine. 

 

Sortir de la « compulsivisé neptunienne » et des illusions du « sans limite »


Même si énergétiquement nous ne sommes pas séparés, l’être humain a besoin de limites pour évoluer.


Neptune état en aspect de tension à la Pleine Lune, elle peut apporter son lot d’hyper-émotivité et de non-séparation plus ou moins bien vécue selon si Saturne a été intégré ou non.


Nous pourrions vivre des formes de désillusion lors de cette pleine lune qui pourraient être à la hauteur de ce que nous n’avons pas voulu voir ou ressentir ou une reliance et une foi profonde avec la vie si le principe de réalité a été intégré.


Ce que j’appelle la « compulsivité neptunienne » qui est un terme emprunté à Samuel Djian- Gutenberg, serait une forme d’hyper don permanent et de « sans limite » dans nos relations qui partirait du principe, réel d’un point de vue énergétique, que nous ne sommes pas séparés.


Toutefois nous sommes aussi des êtres incarnés et Saturne nous rappelle le principe de la différenciation nécessaire pour pouvoir nous relier plus sainement au Soi, à la puissance de vie.


Voilà, je ne suis pas exhaustive sur les aspects dans ce bulletin car, guidée par la Lune en Capricorne, j’avais besoin d’aller à l’essentiel.


Je me sens poussée, quand mon emploi du temps me le permettra, à écrire un article qui approfondira certaines de ces questions en rapport avec les archétypes planétaires mais j’avais envie de commencer à vous partager cette vision dès à présent.


Je vous souhaite une belle intégration de l’énergie de cette Pleine Lune.


Ariane

Kommentare


bottom of page