top of page

Pleine Lune du 27 Novembre Gémeaux – Sagittaire. Alignement, lâcher prise et apprentissages


Pleine Lune du 27 Novembre - axe Gémeaux-Sagittaire
Pleine Lune du 27 Novembre - axe Gémeaux-Sagittaire


Pleine Lune du 27 Novembre Gémeaux – Sagittaire

Alignement – lâcher prise et apprentissages


Cette pleine lune du 27 Novembre dans l’axe Gémeaux/Sagittaire nous parle de comment nous percevons notre expansion, des apprentissages que nous pouvons avoir envie de suivre, des transmissions que nous souhaitons donner et des croyances que nous avons sur la vie et sur le monde.


En aspect de tension à Saturne planète ramenant au réel, il est possible que nous puissions sentir un décalage entre la vie que nous rêverions d’avoir et ce que nous vivons, que nous ressentions juste des blocages temporaires ou une envie de plus de profondeur.


Saturne nous parlant d’alignement, cette Pleine Lune pourrait nous inviter à méditer sur ces limites que nous ressentons dans notre vie.


Saturne représente aussi l’archétype père dans le sens Jungien, dans le sens de celui qui aide à quitter la matrice familiale tragique (il peut aussi être porté par la mère dans les faits).


Cet archétype bien vécu nous aide non seulement à aller vers le monde mais aussi à nous faire rentrer dans le monde du symbole (interpréter les synchronicités et nos rêves).


Ce monde-là est le seul à pouvoir nous faire quitter la dualité inhérente à notre matrice.

Je parle de tragique car l’inconscient de notre famille est un sous-produit de l’inconscient collectif, lui-même malade du syndrome de la compétition !


Le Soi union transcendant du féminin et du masculin cherche à réguler nos vies.


Alors peut être que si votre tendance est d’être trop dans l’action, la période pourrait bien y mettre un stop afin que vous puissiez vous réguler et réintégrer plus de féminin dans votre vie.


Si vous refusez ce mouvement, vous pourriez vous sentir comme une cocotte minutes avec l’envie d’agir et en même temps l’obligation d’attendre !


D’autant que le monde émotionnel sera très présent (les émotions étant ballotées entre l’envie de sortir et la tendance du moi à contrôler !)


Approfondir nos connaissances et notre cheminement spirituel


Saturne nous parle de freins mais il nous parle aussi d’approfondissement.


Avec Mercure en Sagittaire en exaltation (ah celui-là je l’ai en natal il est passionné mais parfois un peu fatiguant :-), il nous faudra trouver comment combiner cette exaltation avec la mesure et la discipline Saturnienne.


Dans un monde fort porté vers la consommation en matière de développement personnel et spirituel la question pourrait être : sur quoi je me recentre en matière d’apprentissages et de développement de conscience ?


Est-ce que je reste à la surface surfant sur les dernières techniques à la mode du moment ou est-ce que je choisis vraiment l’aventure de conscience, de me rencontrer vraiment, ou devrais-je dire de rencontrer l’ineffable en moi ?


Depuis 23 ans que j’évolue dans les mondes du développement personnel et spirituel, j’ai pris conscience que les raccourcis sont des mirages qui nous ramènent toujours aux mêmes répétitions dans nos vies.


Neptune soutient le Soleil et Mars en Sagittaire, ce qui peut favoriser un rapport plus proche avec les enseignements de la puissance de vie et favoriser l’abandon confiant en la vie malgré les imprévus.


Saturne nous rappelle aussi que la méditation est la nourriture de notre âme, la réelle nourriture…


Que la sincérité est une qualité majeure sur la voie…



De l’impuissance à la compréhension que vous n’êtes pas seuls (les)


C’est cette compréhension profonde et subtile des mécanismes du Soi qui favorise un abandon confiant en la vie même quand celle-ci semble nous mettre des limites et même quand l’actualité du monde est tellement horrible.


Parfois la vie nous protège de notre inflation en nous faisant vivre des restrictions voire des chutes.


C’est ce balancier inflation déflation qu’il nous faut quitter.


Les messages des rêves nous invitent à placer au centre de nos vies la communauté bienveillante de l’univers.


Œuvrer pour le bien commun plutôt que pour notre petit ego est la meilleure des protections.


Cela paraît simple comme cela mais la bataille archétypale s’en donne à cœur joie à l’intérieur de nos psychés (imaginez des personnes dans votre inconscient qui sont en lutte) et le Soi œuvre de rêve travaillé en rêve travaillé, de synchronicité en synchronicité, à nous faire lâcher les restrictions imposées par ces archétypes nourrissant le moi tout puissant et le règne de la compétition aux dépends de la relation.


Agir pour transformer ses rêves est un vrai acte aussi pour la planète ! Un véritable acte de foi et de militantisme planétaire !


Une expansion donc mais pour servir quoi ? Telle pourrait être notre question.


Quand nous nous sentons bloqués, nous pourrions nous demander :


-Suis-je assez à l’écoute de mon corps ?

-Suis-je assez à l’écoute de mon monde intérieur ?

-Est-ce que je prends mes décisions en tenant compte de mon inconscient ?

-Où ai-je forcé la vie ?

-Qu’est ce que je cherche à prouver ?

-Suis-je assez bienveillant.e avec moi-même ?


Se rajoute à cela une forme de flou rendant notre mental plus perméable au sacré et en même temps plus indécis (Mercure carré Neptune).


Avec le Noeud Nord en Bélier qui pousse à oser et Mars en aspect de conjonction au Soleil, c’est là tout un tas de contradictions avec lesquelles on va devoir négocier.


Changement de paradigme relationnel et en lien avec l’argent


Le Noeud Sud en conjonction à Vénus peut nous inciter à réfléchir sur nos relations et sur notre rapport à l’argent. Sur notre valeur aussi.


Tant que nous associons notre valeur à l’argent que nous gagnons, nous rentrons les pieds joints dans un système qui ne valorise que les valeurs masculines d’affirmation.


Bien sûr il est important de tenir compte de cette énergie de l’argent et de ne pas la juger et je concède qu’effectivement une difficulté avec le fait de sentir que l’on a de la valeur peut déboucher sur de la difficulté à se faire payer correctement.


Mais notre valeur se situe bien plus dans l’être et tant que nous la situons à l’extérieur, nous retombons dans le yoyo inflation/ déflation et dans les valeurs du système patriarcal qui est pourtant souvent « théoriquement » dénoncé !


« Nous sommes une valeur unique pour le monde » nous dit l’enseignement autour de l’arbre de vie (enseignement de Pierre Trigano).


Pluton est là pouvant jouer le rôle de menace sousterraine créant possiblement des angoisses.


Mais au final qu’est-ce qu’une angoisse sinon un sandwich émotionnel qui est présent quand nous refusons la transformation ? L’astrologie est très révélatrice pour cela si l’on étudie Pluton ou le signe du Scorpion qui nous parlent en même temps de mort, d’angoisse ou de sexualité. Ne dit-on pas qu’un orgasme est une petite mort ?


Je me faisais la réflexion hier que ce qui nous faisait souffrir était plus notre contrôle, le refus du réel qui contre-carre parfois nos plans, que le réel lui-même. Les périodes ou la vie semble contre-carrer « nos plans » sont au final les périodes de plus grand apprentissage !


Utilisons les qualités philosophiques et mystiques du Sagittaire et gardons l’ouverture d’esprit et la légèreté des Gémeaux tout en ayant la profondeur et la patience de Saturne et nous devrions bien négocier avec les énergies du moment !


Comments


bottom of page