Pleine Lune en Sagittaire du 14 Juin : entrons dans le réel inhabituel…



« Entrons dans le jeu de la vie, dans le réel inhabituel entrons dans l’évidence, entrons dans la transe »

Cet extrait de ma chanson « Je plonge dans les eaux chaudes » me fait penser à l’invitation de cette Pleine Lune.

Car si la vie est une grande aventure de conscience, nous dirait le signe du Sagittaire alors vivons-la comme un jeu au delà du mental duel, nous rappellerait l’essence des Gémeaux.


Neptune en aspect de tension à la Pleine Lune peut être vécue difficilement si nous n’avons pas encore appris à nous abandonner avec confiance en la vie…


Mais les initiations que nous vivons en ce moment se font les représentantes de la lettre « Shin » qui nous invite à nous abandonner avec confiance en la vie …


Nous pouvons considérer Neptune comme l’octave supérieur de Vénus et c’est donc de la profonde féminité dont il s’agit ici…



Au delà des illusions Neptuniennes, reconnaître aussi que la Shakti a toujours été là dans nos vies...


Lors d’une magnifique et gracieuse séance de méditation cellulaire vécue en stage de Yoga Intégral (enseignement de Pierre Trigano, co-créateur de l’école des rêves et des profondeurs, inspiré par les enseignements de Mère et Sri Aurobindo ), j’ai pu toucher du doigt encore plus intensément la gratitude pour cette énergie divine qui était là dans ma vie depuis le début au delà de tous les traumatismes. Elle s’est manifestée notamment dans ma vie à travers la nature, la musique et la poésie…


Cette profonde gratitude envers cette énergie (que nous pouvons aussi appeler Dieu, Puissance de Vie…) favorise la capacité de cette énergie à entrer plus profondément dans nos vies.


Toutes nos colères et nos sentiments d’insatisfaction agissent, elles, à l’opposé.

C’est depuis cette énergie de la puissance de vie que nous pouvons aller libérer les traumatismes du passé, pas depuis notre mental…


Au delà des illusions Neptuniennes (spiritualité de fuite, folklore spirituel, fuite du monde terrestre…), cette énergie est une invitation à habiter notre vie en nous laissant habiter par la puissance de vie. "Que notre corps soit la signature de la puissance de vie"...

Guérir les mémoires d’abus et de violence

Mars se reliant à Chiron, nous avons la possibilité de nous libérer de colères associées à des traumatismes qui ont bloqué notre élan naturel de vie.

Associée en trigone à la Lune en Sagittaire, il est possible que cette Pleine Lune favorise une nouvelle envie d’aventure, un ressenti nouveau d’enthousiasme suite à la guérison énergétique et cellulaire de ces vieilles colères.

Il est important de pardonner à ceux qui nous ont fait du mal, non pas pour eux mais pour nous, pour ne pas que la colère, certes légitime, bloque notre ouverture à la joie.



L’adolescence un point de passage entre l’enfance et l’âge adulte


Le signe des Gémeaux et Mercure sont en lien avec la période de l’adolescence.

Il se trouve que beaucoup de personnes (notamment de plus de 40 ans) ont pu vivre une adolescence limitée par les prises de pouvoir parentales.

Les adolescents expriment souvent l’ombre familiale (ce qui est refoulé par le système d’adaptation obligatoire de la famille) et très peu de nos parents avaient fait ce travail de transformation de l’ombre.

Le spectre de cette adolescence non vécue peut « trainer » dans nos vies de deux manières différentes :

  • certaines personnes vont devenir des super adultes très responsables

  • d’autres vont refuser de grandir revendiquant sans cesse leur liberté et l’imposant aux autres sans discernement.


Cela peut être un mélange des deux bien sûr selon les sujets. Dans tous les cas cela peut bloquer notre énergie de vie et les relations que nous avons avec les autres.


Que s’est il passé pour vous pendant la rétrogradation de Mercure en Gémeaux (du 10 Mai eu 3 Juin)? Pouvez-vous faire des liens avec cette période de votre vie?

Garder la foi et observer la progression progressive de la féminité dans le monde


Il se trouve que mon fils a 16 ans aujourd’hui !

Lors d’une de nos discussions, lorsque je l’interrogeais sur des amis de sa classe, inquiète qu’ils puissent être rejetés par les autres, il m’a répondu « mais maman c’est de votre époque ça le rejet, ça n’existe plus » !

J’ai été très touchée par sa réponse spontanée.


Il est vrai que j’accompagne aussi parfois des rêveuses ou rêveurs dont les enfants se sont fait harceler et que les réseaux sociaux accentuent parfois la chose et il est important de le reconnaître et de reconnaître que cela peut prendre des tournures dramatiques, je ne le nie pas.


Mais la spontanéité de sa réponse m’a beaucoup touchée.


Je vois aussi chaque jour l’ouverture de plus en plus grandes de personnes sur les sujets écologiques et spirituels.

C’est notre foi en l’humanité qui laissera la porte ouverte à la Shakti pour qu’elle puisse faire son oeuvre, non pas nos désespérances…


Quitter le réflexe de la fermeture pour affirmer la puissance d’ouverture

Nous sommes tragiquement de part notre inconscient collectif, « piquousés » par l’obsession d’affirmation de notre territoire ce qui pourrait sans cesse nous faire voir les autres comme des agresseurs potentiels.

Ces mécanismes automatiques nous empêchent d’interpréter les synchronicités dans le sens de la guérison (le monde du Sagittaire est un monde de symboles), ce qui crée des répétitions stériles dans nos vies.


L’ouverture à « l’autre point de vue », celui du Soi, union du féminin et du masculin cherche au contraire à ce que nous devenions une communauté unie.


Cela peut peut-être sembler utopiste à certaines et certains mais j’observe pour ma part chaque jour les transformations extra-ordinaires agies par le Soi dans les rêves.

Sachons voir à quel point nous sommes aimés par l’énergie de vie que j’aime appeler d’un nom féminin car elle est une union du féminin et du masculin : la Shakti, la Shekinah…


Offrons-lui chaque instant de nos vies afin qu’elles puissent être transcendées...

Paix en nos coeurs

Ariane

356 vues0 commentaire