• Ariane Clément

Solstice d’hiver du 22 Décembre et Nouvelle Lune du 26 décembre, éclipse annulaire de Soleil


Alors que je m’apprêtais à rédiger un article autour du solstice et de l’éclipse partielle de soleil à venir, que je venais de célébrer l’anniversaire de mon compagnon avec notre fils, et alors que je souhaitais rejoindre une amie qui participait à un marché éco responsable, je prends conscience que j’ai perdu mon porte-monnaie avec mes cartes bancaires personnelles et professionnelles !


En réfléchissant au symbole qui est a toujours une portée de guérison, j’ai pu observer que j’avais eu juste le temps de célébrer nos deux anniversaires, que je n’avais pas perdu mes papiers d’identité ou autres passeports.


Il s’agissait donc bien de mon mode de consommation que j’étais invitée à transformer : consommer moins pour vivre et créer plus !


C’est pourtant mon curseur depuis quelques années et j’avais pourtant l’impression d’avoir déjà fait de grands pas en la matière mais il semblerait que l’intensité des aspects planétaires actuels m’invite à aller encore plus loin dans ce sens…


Consommer moins pour entrer au cœur de nous-mêmes

J’ai ensuite pensé à cette période de grève intense qui a pour effet indirect de ralentir notre consommation et d’aller à l’essentiel.


Bien sûr je suis de tout cœur avec les personnes, notamment les commerçants, pour qui cette grève à des effets pécuniers fort perturbants mais je ne peux m’empêcher d’y voir un symbole.


Et si ce symbole de perte de mes cartes bleues était aussi un symbole collectif ? Dans la dimension Jungienne, nous apprenons que nous sommes porteurs de messages pouvant aussi concerner un groupe de personnes reliées au même inconscient collectif.


Si nous étions plus que jamais invités à contacter notre âme au plus profond pour entrer dans une profonde connexion alchimique entre le masculin et le féminin intérieurs ?


La Nouvelle Lune du 26 Décembre sera accompagnée d’une éclipse solaire partielle et se fera conjointe à Jupiter en chute…


Un Jupiter et une période qui nous invitent donc plus que jamais à contacter l’essence christique du signe du Capricorne et non son aspect axé sur l’ambition extérieure…


Les retraites, en lien avec le signe du Capricorne régissant l’âge sage, pistes de réflexions


Mon propos n’est pas ici de faire de la politique mais plutôt d’essayer de comprendre qu’est-ce qui cherche à se dire derrière ces mouvements de grèves.


Si nous suivons les diktats de notre société de consommation, en vieillissant nous sommes considérés comme moins utiles car moins vaillants !


La baisse en tonus du corps devrait être compensée par une augmentation de la conscience, tel est le cycle de la vie. Mais ça n’est hélas souvent pas le cas, même si ça bouge.


Au final derrière cette bataille pour revaloriser les retraites, ne pourrait-on pas y voir un besoin de revaloriser cet âge de maturité ? Nous avons plus que jamais besoin de sagesse et cette sagesse vient aussi (pas que) avec le nombre des années…



Vénus au service de l’engagement profond et sacré


Dans notre société qui prône la liberté le mot engagement pourrait sembler un gros mot !


Et pourtant !


S’engager c’est nourrir la relation, que ça soit une relation avec nous-même ou avec l’autre.


S’engager ne signifie pas tomber dans une dépendance affective ni dans une forme de culpabilité.


C’est un acte qui honore le lien sacré et qui, ce qui pourrait sembler paradoxal, nous libère !


Nous ne pouvons pas être libres coupés des autres et ne tenant pas compte des autres.


Une hyper exagération de nos besoins, niant ceux des autres, est, à mon sens, une mauvaise compréhension du développement personnel et un de ses effets pervers…ou peut-être est-ce les limites du « développement personnel »…


Dans la dynamique Jungienne, l’individuation se fait dans la relation à l’autre.

C’est en cultivant une relation adulte, en célébrant la relation que nous nous affirmons et grandissons.


Je me suis beaucoup enfermée moi-même en ayant peur d’être enfermée par l’autre !


Quelque part dans ma tête je gardais toujours une porte de sortie que ça soit professionnellement ou amoureusement. Comme d’autres, influencée par des prises de pouvoir subie dans l’enfance, j’avais intégré que l’autre pouvait enfreindre mon territoire et qu’il valait mieux s’en méfier !


Petit à petit mes rêves m’ont montré à quel point je portais dans mon inconscient ce tragique de l’humanité lié aux blessures vécues par le féminin depuis des millénaires puis petit à petit ont permis à ce masculin en moi de venir honorer ma féminité profonde.


Ainsi, Pierre Trigano, dans son interprétation depuis l’hébreu du « Cantique des cantiques » écrit « Dans l’expérience du féminin, de l’amour, le « Yod » unilatéral est certes sacrifié, retiré, consumé par le feu, mais pour aussitôt ressortir de ce feu comme un nouveau « Yod », un masculin de type nouveau, qui s’engage positivement dans ce feu sans le craindre, comme un masculin époux, qui ne se fait plus puissance d’affirmation du moi, mais au contraire, puissance d’affirmation de l’ouverture, de la relation, de l’union du masculin et du féminin, de la communion fraternelle et amoureuse ».


Mon engagement en tant que thérapeute dans le processus thérapeutique des personnes que j’accompagne, en acceptant une régularité permettant la descente dans les profondeurs, tout en plaçant le Soi au centre du processus, me laisse encore dans l’émerveillement.


Mes engagements amoureux et amicaux me rendent chaque jour plus comblée…


C’est comme si en permettant cette rencontre dans la profondeur du lien, une magie se créait à un niveau très profond…


Je le vois aussi chez les personnes que j’accompagne quand l’Animus ou l’Anima commencent à guérir de leurs blessures liées à l’inconscient collectif et acceptent de faire alliance avec le moi.


Vénus ayant fait un séjour auprès de la conjonction Saturne Pluton est repartie nourrie par la profondeur des messages de ces deux planètes lentes et profondes.

Puisse cet essentiel nous nourrir au cœur de l’hiver dans ce retour à l’essentiel…



Une créativité artistique et thérapeutique à exprimer


Pallas rejoignant Mercure en Sagittaire peut nous insuffler une créativité inspirée et enthousiasmante, d’autant que Vénus en Verseau et en carrée à Uranus peut se sentir inspirée par le mental supérieur pour exprimer le beau, à condition de ne pas partir en survoltage !


La Lune, pouvant représenter le peuple, est en aspects de tension à Uranus (la rébellion) dans le thème de l’équinoxe, pouvant marquer toute la période hivernale, également symbole du mécontentement qui gronde…


L’opprimée dans l’histoire de l’humanité et dans nos psychés a toujours été le féminin…


Quand il n’y a pas de dialogue possible et que le deux parties campent sur leur position, c’est la féminité qui est niée…


Alors restons en lien de dialogue avec l’autre, cet inconnu de nous qui pourrait même parfois parler de notre ombre…


Je vous souhaite à toutes et à tous de magnifiques fêtes de fin d’année, avec une pensée du cœur pour ceux ou celles qui sont seuls ou pour qui les retrouvailles familiales ne sont pas synonymes de bonheur !


Ariane

  • Google Play Social Icône
  • iTunes sociale Icône
  • Amazon Icône sociale
  • Spotify Icône sociale
  • Deezer sociale Icône
  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • TIC Tac