• Ariane Clément

Un point de vue provenant de l'inconscient sur la crise actuelle



Chacun et chacune participant avec ses propres dons et ses propres outils à cette période, j’avais envie de vous livrer les raisons pour lesquelles je choisis de ne pas me faire vacciner et pour lesquelles quels que soient notre choix à chacune et chacun autour du vaccin, il est important selon moi de nous mobiliser pour ne pas laisser ce pass sanitaire s'instaurer.


Ce ne sont ni les messages d’alerte, ni les chiffres qui m’ont décidée à choisir cette voie.


Ce qui m’a décidé c’est la compréhension profonde de l’inconscient, de l’inconscient collectif et de comment cela fonctionne.

Je suis loin de tout savoir et tout maitriser et je suis bien sûr sur le chemin mais j’expérimente et accompagne cette voie depuis quelques années et voilà ce que j’avais envie de partager avec vous.


  • Les synchronicités fonctionnent aussi bien au niveau collectif qu’individuel (ce qu’on appelle les signes). Ces synchronicités sont là pour nous aider à trouver un équilibre et vivre petit à petit l’union alchimique entre notre féminin (ouverture, sensibilité…) et notre masculin (capacité d’affirmation, verbe…).


  • Dans cette optique on pourrait interpréter que le COVID vienne pour rééquilibrer un système trop tourné vers le masculin en inflation : le faire, la consommation, la volonté de réussir à tout prix, une société qui laisse les plus faibles sur la touche. Cela part de la nature donc (un animal à priori) pour nous intimer de remettre la féminité au centre de nos vies (l’ouverture, l’entre-aide, le respect de nos corps…) - Voir les écrits de Pierre Trigano sur sa page Facebook (auteur, formateur et psychanalyste Jungien) si vous avez envie d’aller plus loin.


  • Le gouvernement, dont le dogme est l’hyper rationalisme froid, choisit de ne pas entendre cette interpellation (aucun gouvernement d’ailleurs à ma connaissance car ils sont pris dans ce dogme rationaliste) et essaie d’enrayer le COVID à coup de confinements et de vaccins. Mais l’archétype de la nature en colère n’étant pas écouté, cela continue sous formes de variants.


  • Puis vient le ton de la menace et là, l’archétype du masculin en inflation représenté par Emmanuel Macron tente l’intimidation par la force. Cet archétype vient aussi de l’inconscient collectif, le même qui traverse nos psychés baignées dans cet inconscient (au départ en tous les cas, avant qu’un travail intérieur soit fait, et il peut réapparaître à des occasions comme celles-là dans nos rêves).


  • Cet archétype est le même qui sévit quand vous vous culpabilisez, ou quand vous trouvez que vous êtes trop gros ou trop grosse et que vous jugez votre corps selon le look qu’il devrait avoir, quand vous trouvez que vous n’êtes pas assez ceci ou cela, quand vous courez après un succès qui ne laisse aucune place à la sensualité, au corps et à l’amour.


  • Certaines personnes vont rêver d’un dictateur en elles ou d’un terroriste, d’autres d’hommes qui veulent les violer ou les tuer. Aujourd’hui donc, si je cédais à la menace du gouvernement, j’accepterais que ce poison en moi se distille de nouveau et, en dehors du danger du vaccin lui même, se rajouterait cette acceptation de cette dictature intérieure, car tout ce que nous faisons est symbolique, comme des sortes de rituels qui parlent à l’inconscient.


  • J’ai fait un rêve très clair il y a quelques jours où je baignais dans un bain de pétales de roses colorées et blanches avec une mère qui n’était pas la mienne (faisant référence à la mère divine), c’était très apaisant. Plus tard j’étais dans un lieu avec des femmes, lieu ou je prenais une amie dans les bras et on m’avait demandé d’amener mon fils dans un lieu « collectif ». En l’amenant, un homme à l’accueil voulait lui imposer le vaccin. Je décidais de protéger mon fils (qui dans le rêve avait 12 ans alors qu’il en a 15) de cet homme (dans le lieu représentant l’inconscient collectif). J’appelais mon compagnon (qui représente un masculin positif pour moi) et qui étais d’accord avec moi et je ramenais mon fils dans le lieu de la féminité. Il est évident que ce rêve venait me rappeler la présence de la mère divine et que ayant été l’objet adolescente d’attaques physiques et verbales très fortes, j’ai à protéger ce jeune adolescent de cet homme culpabilisant et menaçant en moi, cet homme qui pourrait me faire vivre de la terreur dans cette période. Mais le fait que l’adolescent n’a pas l’âge de mon fils mais ce fameux âge de 12 ans au delà duquel on doit se faire vacciner pour sortir, j’y vois aussi un encouragement à protéger nos adolescents de cette folie vaccinatrice…Effectivement, lorsqu'il y a une urgence, les rêves peuvent être aussi interprétés sur le plan "extérieur" pour une personne mais aussi pour l'humanité dans son ensemble. Je précise ici que le travail d’individuation est de naître à soi-même en sortant des diktats de l’inconscient collectif donc de ce lieu collectif dans le rêve où l'homme veut vacciner de force..


  • On nous parle de nous faire vacciner par solidarité mais la réelle solidarité aujourd’hui ne serait-elle pas de protéger notre planète et de moins voyager, car la planète est une expression de cette féminité qu’il nous faut défendre ?


  • J’aimerais à présent m’adresser à ceux qui sont déjà vaccinés : vous pouvez soutenir ce mouvement qui est un mouvement qui soutient la démocratie. On ne peut pas intervenir sur le corps des gens ainsi en lui imposant d’être cobaye si ils ne le souhaitent pas. Nous soutenir aujourd’hui c’est soutenir la féminité, la liberté et la démocratie. Le masculin pervers nous menace et si nous acceptons cette menace elles va s’amplifier encore, nous diviser de plus en plus, et il y en aura d’autres (voir l’article d’Ariane Bilheran sur le sujet). La menace utilise des arguments hyper rationalistes mais qui ne tiennent pas compte de l’ensemble de la problématique. Laisser faire cela aujourd’hui c’est permettre un système de contrôle très grave pour nos âmes et qui pourrait bien poursuivre sur cette voie toute tracée qu’on lui ouvrirait…


  • Pour ceux qui se seraient faits vaccinés et qui le regretteraient (certaines personnes se sont confiées à moi dans ce sens), ou qui n’ont pas eu le choix, il me semble que de choisir le camp de la féminité et de l’ouverture, de la lutte contre ce fascisme ne pourrait qu’être bénéfique à votre corps et que des aides vous seront donnés s’il s’avérait que ce vaccin s’avère dangereux pour contrer ses effets (encore une fois je ne suis pas une scientifique et je ne peux rien dire si ce n’est que dans le doute je m’abstiens).


Voilà , mon souhait est d’accueillir tout le monde dans ses choix, de ne pas distiller une peur dans l'autre sens (ne pas utiliser les armes perverses de l'intimidation) et en même temps aussi d’expliquer que nos choix peuvent nous être dictés soit par le Soi (union du féminin et du masculin en nous), soit par des archétypes malades et que de suivre le choix du plus grand nombre n'est absolument pas une garantie car c'est ce même inconscient collectif qui mène au burn out et à la pollution à outrance de la planète


Les choix que nous faisons en ce moment vont bien au delà de cette pandémie et conditionnent le bien être de notre féminité, de notre corps, et de notre vie future et celle de nos enfants...


Ariane Clément

242 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout