La Lune et Vénus en signe et éléments : clés pour mieux vivre notre féminité...



Les archétypes de la Lune et de Vénus dans l’astrologie Jungienne


Lorsqu’on parle de féminité dans la vision Jungienne on inclut aussi les hommes à travers leur Anima (archétype du féminin dans la psyché des hommes).


Lorsque je ferai référence aux archétypes de la Lune et de Vénus en éléments, je parlerai du type de femme que l’on est invité à être et pour les hommes il s’agira donc de leur féminité intérieure mais aussi du type de partenaire vers laquelle ou lequel ils pourront être attirés.


La lune va parler de notre sensibilité, de notre corps et de nos émotions.

Les rêves qui révèlent la dynamique de notre inconscient sont en lien avec la lune.


Elle peut parler de l’ambiance familiale dans laquelle nous avons baigné (ainsi que de l’ambiance intra-utérine) et de nos besoins profonds.


Elle peut également révéler des choses au sujet de notre mère comme de l’Anima (féminité) de la lignée du père.

Elle est également en rapport avec notre manière de nous nourrir, qui a d’ailleurs un rapport direct avec nos émotions.

Elle exprime les qualités de notre mère intérieure et la manière dont nous pouvons prendre soin de nous.

Elle parle aussi des besoins liés à notre rythme et la manière dont nous aimons vivre notre quotidien.

Elle est en domicile en Cancer et en exaltation en Taureau.


Son domicile ésotérique est la Vierge.


Dans la Kabbale, la Lune est reliée à Yesod qui se situe quasiment en bas de l’arbre des Séphiroths au niveau du sexe et nous parle de notre communication profonde (avec l’autre, avec soi et avec le divin). Nous sommes ici loin des vision éthérées d’une reliance céleste « hors du corps :-))


Dans les rêves cette union avec le Soi, avec la divinité donc, se vit dans la chambre, c’est à dire depuis notre profonde intimité.

Nous couper de notre dimension lunaire c’est donc empêcher ce lien intime avec le Soi

Vénus nous parle de notre manière d’envisager la relation de notre rapport au beau, à l’art et à la sensualité, de la valeur que l’on s’accorde, de notre pouvoir d’attraction permettant de laisser venir les choses à nous.


Elle est aussi en lien avec notre capacité de plaisir, avec notre manière d’exprimer l’amour et parle de la façon dont les blessures affectives agissent sur notre sentiment de valeur.