· 

Ôde à la nature majestueuse

Nature Majestueuse,

tant de fois ai-je oublié ta grâce,

l'éternelle promesse de tes doux espaces,

cet ailleurs aux effluves gracieuses.

 

Je t'offre ma nature imparfaite,

mes volontés désuètes,

l'innocence est mon parchemin,

pour me retrouver au creux de tes mains,

 

Le tendresse mon visa

pour ton Ananda

et déjà  je sens vibrer en moi

cette chaleur aux pétales de joie.

 

Je t'offre mes chants émerveillés, 

mes yeux mouillés de joie

par cette étreinte retrouvée,

oh toi douce mère aux mille bras.

 

Depuis mon coeur partent des milliers de couleurs

qui rejoignent tous nos coeurs,

dans ce Noêl ensoleillé,

Par nos tendresses entremêlées.

 

Ariane

Écrire commentaire

Commentaires: 0