top of page

Saturne : de la castration à la différenciation bien vécue...



Comment profiter d’un transit de Saturne plutôt que de le subir et exploiter les propositions de votre Saturne natal ?


Saturne : l’ossature de notre incarnation


Saturne, planète maîtresse du signe du Capricorne a longtemps été considérée comme une planète maléfique et même si ses effets sont loin d’être agréables pour l’ego ils sont parfaits pour l’âme !


Saturne nous ramène à la structure de qui nous sommes, en ce sens elle est reliée aux os.

Elle représente aussi les limites que nous sommes amenés à mettre vis à vis du monde extérieur, en ce sens elle est reliée à la peau.


Là où elle se situe dans notre thème il y a souvent eu épreuves, séparations, distance et lorsqu’elle revient sur elle même à 29/30 ans et tous les 29/30 ans ensuite nous vivons des caps de maturité, mais également à chaque fois qu’elle passe sur des planètes de naissance ou sur les angles de notre thème.


Les passages de Saturne sur des planètes ou points clés de notre thème : de la solitude à l’opportunité de grandir.


Pour les non initiés, afin de vous faire une idée des passages planétaires, imaginez un cercle avec tous les signes et les planètes qui serait la photo des planètes à votre naissance (thème natal) et autour de ce cercle, les planètes qui continuent leur évolution dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. C'est ce qu'on appelle les transits qui font les fameuses "prévisions astrologiques". Je tiens ici à préciser que ces prévisions sont, dans ma vision, à interpréter avec prudence et de façon non déterministe.


En ce moment nous venons de passer quelques années avec Saturne en Sagittaire puis en Capricorne mais si vous avez une ou plusieurs planètes individuelles dans ces signes (Le Soleil, la Lune, Vénus, Mars) vous l’aurez sans doute « senti » fortement, j’en sais quelque chose !


Dans votre thème vous avez aussi des axes :


  • La maison 1 (l'ascendant) correspondant à la naissance, à la manière dont vous vous présentez au monde mais aussi à un autre niveau de conscience l’énergie que vous êtes invités à utiliser pour grandir en conscience.

  • La maison 4 correspond à l'influence familiale, mais aussi vos racines au sens large, le père ou la mère selon, vos bases.

  • La maison 7 est reliée à la rencontre avec les autres et le miroir que les autres sont pour vous-même, ce que vous avez projeté d'une partie de vous sur eux, ce que vous pouvez apporter aux autres, comment les autres peuvent vous percevoir.

  • La maison 10 est votre destinée spirituelle et professionnelle, le père ou la mère selon.


De manière générale quand Saturne passe sur des points importants de votre thème, vous pouvez ressentir une certaine forme de solitude, certaines personnes se cassent des membres, la vie peut paraître sans couleur, sans magie, il peut y avoir des séparations…


Mais si vous décidez de rentrer en coopération avec Saturne alors vous pourriez aussi être amenés à :

  • aller au delà de vos systèmes de croyance

  • développer une authenticité plus importante

  • prendre conscience de votre système d’idéalisation

  • prendre éventuellement conscience que vous refusez au fond de grandir et que vous êtes encore en lien avec la volonté de toute puissance de l’enfant

  • préparer l'incarnation de vos véritables rêves

  • prendre le temps de revivre des émotions d’enfant avec l’adulte bienveillant en vous qui écoute l’enfant qui pleure ou qui est en colère (Saturne en 4 ou sur la Lune)

  • cesser certaines relations non authentiques

  • prendre conscience des mécanismes de fuite qui vous déracinent

  • incarner votre être véritable dans le monde

  • utiliser vos douleurs corporelles et vos rêves comme des pistes qui amènent à la guérison

  • aller plus dans la nature pour vous ancrer

  • revivre les peurs de la naissance en les accueillant, votre non désir d’incarnation

  • prendre conscience des projections que vous faites dans vos relations...

  • devenir votre propre père, oser prendre votre vraie place dans le monde, dans rentrer dans une dynamique d'inflation.


Accepter de grandir n’est pas faire le deuil de votre enfant intérieur, c’est juste cesser de rester en présence d’illusions et permettre que l’adulte et l’enfant en vous puissent former une équipe.


Les illusions sont partout, elles nous ont "protégés" à un moment mais aujourd’hui elles nous limitent.


Il est des enfances si insécurisantes et violentes que l’enfant ne peut faire autrement pour survivre que d’idéaliser ses parents, commençant par la même à se créer des mensonges qui peuvent persister à l’âge adulte.