Saturne stationnaire : intensification des interpellations avant le passage direct du 23 Octobre


La phase stationnaire juste avant le passage direct de Saturne le 23 Octobre prochain dans le signe du Verseau semble venir nous questionner encore plus intensément sur l’importance de notre différenciation et sur certains deuils à faire pour que nous puissions passer un cap de maturité dans notre vie. Pour que notre vie reste vivante et vibrante, nous avons à laisser notre identité évoluer. Pour ce faire nous avons à nous différencier petit à petit des différentes matrices qui nous ont formées (familiales, professionnelles, spirituelles...) Se différencier ne signifie par rejeter mais pouvoir apporter notre pierre à l’édifice. Le signe des Verseau vient accentuer cette dynamique de différenciation en mettant l’accent sur le mental supérieur, l’originalité au service d’un « nouveau monde » ; un monde plus centré sur le féminin et le partage. Un monde plus orienté sur la guérison « en amont » s’ouvrant à toutes ces merveilleuses techniques alternatives. Saturne vient nous demander de l’incarner tout en y mettant de la rigueur et de la conscience. Vouloir proposer du nouveau, s'émanciper de l'ancien sans avoir intégré ce que l’on aimerait transgresser serait dangereux. Saturne nous incite à faire de l’extérieur un intérieur, à assimiler intégrer et nous différencier. Ainsi la véritable transgression n’est pas rejet de l’ancien mais différenciation pour faire évoluer les choses. Quelle nouvelle responsabilité avons-nous à prendre face à notre vie? Qu’est ce que notre conscience nous souffle en terme de responsabilité ? Si Saturne met un frein à l’expansion jupiterienne sans fin qui est à la base des désastres écologiques que nous vivons en ce moment, refuser de prendre notre place et de nous engager sous prétexte d’humilité ne serait pas juste non plus. Par ailleurs, continuons- nous à vivre sans tenir compte de notre âge ? Rester jeune intérieurement ne signifie pas nier l’âge que nous avons et vouloir poursuivre le deuxième partie de la vie sans rien changer à nos habitudes.

Y a t-il des deuils à faire qui allégeraient notre vie ? Saturne nous propose des renonciations qui pourraient bien nous amener à plus d’apaisement dans nos vies. Parfois avec le temps nous prenons conscience que certaines choses que nous aurions aimé réaliser ne l’ont pas été. Parfois c’est trop tard pour les réaliser sous la forme qu’on avait imaginée. Plutôt que de vouloir rattraper le temps passé et avoir des regrets il est important de revenir au présent et de nous interroger sur ce que nous pourrions faire aujourd’hui pour vivre un épanouissement dans notre vie. Qu’avons nous à assumer, qu’avons-nous à lâcher ? Quelles tangentes pourrions nous avoir tendance à suivre pour fuir la véritable rencontre avec nous même qui est union du masculin et du féminin en nous ? Difficile parfois de faire la part des choses, d’autant que ce passage direct se vit en carré à Uranus et que Pluton est en tension avec Mercure le Soleil et Venus. Uranus mal vécu pourrait nous entraîner dans des combats rebelles extérieurs là où Pluton reliée à Venus en aspect de tension pourrait nous faire plonger dans des flux d’angoisses, de rages ou de passions aussi fascinantes que destructrices. Période intense donc mais en même temps nouvelle naissance en individuation possible si le processus de la rétrogradation de saturne a été vécu en conscience (saturne était rétrograde depuis le 5 juin). La maison dans laquelle Saturne à rétrogradé et les maisons dans lequel elle est en natal et de laquelle elle est maître pourrons vivre en priorité ce nouveau positionnement dans nos vies. Voilà pour le post du jour. Quant à moi j’ai ressenti l’envie de reprendre des articles de fond et de réinvestir mon site internet afin de privilégier les abonnés à mon site aux réseaux sociaux. J’ai eu tendance à faire le contraire ces derniers temps et je sens que ça n’était pas juste ! Ce passage exigeant de Saturne dans ma maison 6 m'a poussée à entrer dans ma dynamique Sagittaire d'enseignement et l'année 2022 aura vu la naissance des ateliers de groupe autour des rêves et des synchronicités ainsi que des pratiques méditatives autour de l'arbre de vie (je remercie ici mes enseignants de l'école des rêves et des profondeurs pour leurs enseignements très profonds autour des rêves, de l'arbre de vie et du Yoga intégral de Mère et Sri Aurobindo, enseignements qui m'ont donné une vraie assise pour transmettre). Je me prépare à présent à transmettre un enseignement astrologique basé en même temps sur l'astrologie humaniste et sur ma pratique en cabinet de l'analyse de rêves croisée avec l'analyse du thème natal, pratique m'ayant permis de déceler des lignes de progression pour nous dégager de l'enfermement dans la Persona (modèle de perfection obligatoire) et aller vers plus de liberté et de créativité dans nos vies.


Cela me réjouis profondément et je ressens que mon chemin m'a menée à relier ces deux disciplines que j'ai eu l'occasion d'approfondir au préalable. Jung s'était d'ailleurs beaucoup intéressé à l'astrologie et avait pu empiriquement constater sa justesse. Avec le temps Saturne devient notre ami ou presque :-)


Il reste quelques places pour l'atelier d'astro-psychologie Jungienne des lundis 7,14 novembre matins et du Lundi 12 décembre matins : https://www.lefilretrouve.com/webinaireastro-psychologie Je vous laisse aussi un lien sur mon article de fond sur Saturne : https://www.lefilretrouve.com/post/saturne-de-la-castration-%C3%A0-la-jubilation-int%C3%A9rieure