top of page

De la paranoïa à la confiance profonde en la bienveillance de la vie



Photo de Mia Studio


Le monde spirituel pupulle de messages nous invitant à faire confiance en l’abondance de la vie…


Nous sommes invités à visualiser la vie de nos rêves en imaginant que tout cela est en train de nous arriver !


Pour certains qui auront été enveloppés d’amour bienveillant dans l’enfance, il est aisé de ressentir cela et ils peuvent même écrire des livres à succès vous ventant les mérites de la visualisation positive !


Mais si vous avez grandi dans une matrice toxique et en particulier une matrice à tendance paranoïaque alors là c’est une toute autre histoire !!


La psychose paranoïaque ou la méfiance profonde en l’univers


On plaisante souvent avec ce mot mais la structure paranoïaque est une structure psychotique !


Les mécanismes associés sont :

  • L’interprétation

  • La diabolisation

  • Le sentiment de persécution

  • Le déni

  • La projection

C’est une maladie psychique rarement identifiée car le délire associé semble rationnel (contrairement à la schizophrénie) alors qu’il n’est basé sur rien de rationnel.


Les vrais paranoïaques sont souvent identifiés « trop tard » …!


On peut observer chez eux :

  • Un orgueil par surestimation du Moi

  • Une susceptibilité et une méfiance dans les liens sociaux

  • De la jalousie

  • De la rancune

  • Une sorte de fanatisme idéologique

  • Il peut y avoir une jouissance perverse à faire du mal mais elle n’est pas consciente comme chez le pervers narcissique

  • Une victimisation colérique

  • Un isolement progressif du monde

  • Des phases d’enthousiasme suivies de grandes phases de rejet avec un chronométrage assez répétitif !

Il y a plusieurs types de paranoïas :

  • La paranoïa de combat (attaque directe)

  • La paranoïa de souhait (la personne passe par une autre personne pour qu’elle soit « son bras droit »)

  • La paranoïa sensitive (la personne hypersensible analyse les moindres mouvements chez l’autre et interprète et amplifie)

L’érotomanie est un type de paranoïa.


Etant donné qu’il s’agit d’une psychose, l’autre en face n’existe pas. La personne est restée bloquée dans le bain des angoisses psychotiques qu’elle a vécu bébé (anéantissement, morcellement, persécution, vidage). C’est une sorte de « fusion par rejet ».


Le noyau paranoïaque


Vous pouvez ne pas être de structure psychotique et avoir un noyau paranoïaque fort.


Ce noyau a pu se mettre en place si :

  • Vous avez vécu auprès de vrais paranoïaques ou de grands psychotiques

  • Il y a eu beaucoup de dangers et d’abus dans la famille (ou des mémoires collectives de guerres ou d’exterminations marquantes dans la généalogie)

  • Votre mère était elle-même très angoissée et ne savait pas contenir vos angoisses de bébé

Ce noyau peut même parfois se cacher derrière une apparente confiance en les autres…


Ce noyau, contrairement à la structure, va aussi se manifester dans une sorte de méfiance vis à vis de vous et de vos intuitions.


Il crée une confusion sur vos ressentis intérieurs.


Il est une nappe de méfiance inconsciente envers la vie, envers les autres et vous-même…


Il vous coupe de votre capacité à recevoir (dimension lunaire de l’existence) car nous projetons tous inconsciemment sur l’univers nos liens avec nos parents.