• Ariane Clément

De la paranoïa à la confiance profonde en la bienveillance de la vie

Mis à jour : févr. 16



Photo de Mia Studio


Le monde spirituel pupulle de messages nous invitant à faire confiance en l’abondance de la vie…


Nous sommes invités à visualiser la vie de nos rêves en imaginant que tout cela est en train de nous arriver !


Pour certains qui auront été enveloppés d’amour bienveillant dans l’enfance, il est aisé de ressentir cela et ils peuvent même écrire des livres à succès vous ventant les mérites de la visualisation positive !


Mais si vous avez grandi dans une matrice toxique et en particulier une matrice à tendance paranoïaque alors là c’est une toute autre histoire !!


La psychose paranoïaque ou la méfiance profonde en l’univers


On plaisante souvent avec ce mot mais la structure paranoïaque est une structure psychotique !


Les mécanismes associés sont :

  • L’interprétation

  • La diabolisation

  • Le sentiment de persécution

  • Le déni

  • La projection

C’est une maladie psychique rarement identifiée car le délire associé semble rationnel (contrairement à la schizophrénie) alors qu’il n’est basé sur rien de rationnel.


Les vrais paranoïaques sont souvent identifiés « trop tard » …!


On peut observer chez eux :

  • Un orgueil par surestimation du Moi

  • Une susceptibilité et une méfiance dans les liens sociaux

  • De la jalousie

  • De la rancune

  • Une sorte de fanatisme idéologique

  • Il peut y avoir une jouissance perverse à faire du mal mais elle n’est pas consciente comme chez le pervers narcissique

  • Une victimisation colérique

  • Un isolement progressif du monde

  • Des phases d’enthousiasme suivies de grandes phases de rejet avec un chronométrage assez répétitif !

Il y a plusieurs types de paranoïas :

  • La paranoïa de combat (attaque directe)

  • La paranoïa de souhait (la personne passe par une autre personne pour qu’elle soit « son bras droit »)

  • La paranoïa sensitive (la personne hypersensible analyse les moindres mouvements chez l’autre et interprète et amplifie)

L’érotomanie est un type de paranoïa.


Etant donné qu’il s’agit d’une psychose, l’autre en face n’existe pas. La personne est restée bloquée dans le bain des angoisses psychotiques qu’elle a vécu bébé (anéantissement, morcellement, persécution, vidage). C’est une sorte de « fusion par rejet ».


Le noyau paranoïaque


Vous pouvez ne pas être de structure psychotique et avoir un noyau paranoïaque fort.


Ce noyau a pu se mettre en place si :

  • Vous avez vécu auprès de vrais paranoïaques ou de grands psychotiques

  • Il y a eu beaucoup de dangers et d’abus dans la famille (ou des mémoires collectives de guerres ou d’exterminations marquantes dans la généalogie)

  • Votre mère était elle-même très angoissée et ne savait pas contenir vos angoisses de bébé

Ce noyau peut même parfois se cacher derrière une apparente confiance en les autres…


Ce noyau, contrairement à la structure, va aussi se manifester dans une sorte de méfiance vis à vis de vous et de vos intuitions.


Il crée une confusion sur vos ressentis intérieurs.


Il est une nappe de méfiance inconsciente envers la vie, envers les autres et vous-même…


Il vous coupe de votre capacité à recevoir (dimension lunaire de l’existence) car nous projetons tous inconsciemment sur l’univers nos liens avec nos parents.


Comment transformer cette méfiance en confiance et en bienveillance pour vous ?


Si vous avez vécu auprès d’un vrai paranoïaque alors vous avez probablement grandi comme étant « le diable » ou vous avez intégré que soit vous êtes dans la fusion avec l’autre, soit il va vous détester.


Il va alors falloir écouter vos angoisses d’enfant en conscientisant qu’aujourd’hui la loi (réelle et psychique) vous protège et que personne ne va vous détruire si vous mettez vos limites !


Il va aussi falloir quitter la peur des représailles et de « la contamination ». Le vrai paranoïaque a en effet tendance à chercher à emmener les autres dans son délire contre sa cible.


Vous allez être invités à développer de la bienveillance pour vous au lieu de vous diaboliser ou de juger vos élans.


Vous allez aussi être invités à reconnaître le sentiment d’injustice et d’enfermement que vous avez vécu enfant pour ne pas le projeter sur le monde.


Si vous avez grandi dans un milieu « à tendance paranoïaque » la dynamique sera la même avec des angoisses moins fortes.


Dans tous les cas il vous sera demandé pour évoluer tout ou partie des éléments suivants :

  • vérifier avant d’interpréter

  • oser l’authenticité dans la relation

  • cesser de vous sentir coupable du malheur du monde

  • cesser d’en vouloir « au monde » et de vous placer en victime persécutée par le monde

  • ne pas rentrer en fusion avec les autres

  • quitter les modes spirituels sacrificiels

  • vous éloigner des tous les espaces « sans cadre »

  • vérifier si les personnes qui vous entourent ont accès à leur culpabilité ou non !

  • ne pas tomber dans le piège des personnes qui se placent en victime de la vie

  • rencontrer l’orgueil et l’idéal du Moi qui aura été valorisé dans l’enfance en lieu et place d’un narcissisme primaire blessé

  • ne pas confondre le monde spirituel avec le noyau psychotique fusionnel !

  • faire attention à ne pas gouroutiser des personnes psychotiques !

Vos rêves ou autres rencontres intimes avec votre inconscient vous aideront à rencontrer les figures de votre psyché qui ne font pas confiance au Soi (centre guérisseur de la psyché) afin qu’elles puissent elles aussi s’aligner aux directions du Soi sans contrôler le mouvement.

Comme vous le voyez on est loin de la simple visualisation positive !


Thème natal des personnes ayant grandi dans cette ambiance


La Lune est souvent « attaquée » par Saturne ou des planètes transpersonnelles (Uranus, Neptune ou Pluton) ou en Scorpion.


Saturne est souvent fort.


Le Soleil (alors vécu comme un idéal du Moi) peut être en aspect de tension avec la Lune (la sensibilité jugée).


La paranoïaque de structure lui a aussi ces caractéristiques avec en plus un thème avec une accentuation de signes fixes ou du signe de Capricorne et un Mars important et mal aspecté.


Le cadeau d’incarnation


Quand vous parvenez à sortir de cette logique de méfiance et de diabolisation, c’est que vous avez du aller plus loin que d’autres dans la rencontre avec vos profondeurs pour juste pouvoir vivre et rentrer en relation de manière différenciée et sécure…


Cela nourrit alors une confiance inébranlable en le Soi, au delà même des apparences trompeuses et des catastrophismes ambiants.


Vous avez appris à vous aimer quel que soit le regard que l’on porte sur vous et vous avez été obligé d’aller rencontrer vos angoisses psychotiques ce qui a pu vous laisser comme cadeau une ouverture à la grâce et à la sensibilité plus grande…


Vous serez plus vigilants que d’autres avec les mécanismes de projection, de diabolisation et d’interprétation et de victimisation.


Vous aurez du laisser de côté l’inflation du moi pour pouvoir retrouver votre sensibilité et qu’elle devienne votre lien sacré et sensible avec le divin…

  • Deezer sociale Icône
  • iTunes sociale Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram
  • Facebook Social Icône